01/10/2012

A Alep, les rebelles « Burkhalto-Fabiusiens » lancent le 3e offensive FINALE.

Il eut d’abord l’offensive « finale » de Damas, saluée par les « prévisionnistes » du monde entier comme étant la fin du régime  http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2012/09/24/sale-temps-pour-les-previsionnistes.html : revers sanglant avec, à la clef, des milliers de terroristes mis hors de combat. Suite à cet échec, la coalition Otano-bédouine a décidé de lancer sa deuxième « offensive finale », sur Alep, cette fois. Avec la complicité du chef de la sûreté intérieure de la région d’Alep (celui-ci a négocié sa fuite sécurisée vers la Turquie avec l’ASL. Laquelle ASL n’hésitera pas à l’abattre tout près des frontières), plus de 5'000 combattants, dont une bonne partie de Jihadistes étrangers, mais aussi des porteurs de « permis B suisse » http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2012/09/25/rebelles-jihadistes-en-syrie-le-dfae-les-finance-les-hug-les.html ont réussi à enter dans la ville, restée jusque-là totalement hermétique aux appels des terroristes wahhabites. Deux mois et plus de 3'000 terroristes tués plus tard, les protégés de Fabius et Burkhalter, notre cher Conseiller Fédéral, lancent leur 3e offensive finale sur Alep.

Aux dernières nouvelles, il semblerait bien que nous nous dirigions vers un scénario à l’irakienne. La défaite des terroristes étant acquise, ceux-ci semblent se rabattre de plus en plus sur la tactique des attentats à la voiture piégée. La dernière en date étant celle de la ville de Kamecheli, au nord-est de la Syrie et à quelques mètre de la frontière…turque. Un mini van bourré de 1'400 kg d’explosifs a sauté. Regardez justes les images de cet attentat.

syrie,suisse,gowrié,didier burkhalter,laurent fabius,rebelles syriens,terrorisme,islam




syrie,suisse,gowrié,didier burkhalter,laurent fabius,rebelles syriens,terrorisme,islam

syrie,suisse,gowrié,didier burkhalter,laurent fabius,rebelles syriens,terrorisme,islam

Sur la photo ci-dessous, on voit les devantures d'échopes se trouvant à plus d'un kilomètre du lieu de l'explosion. Je connais très bien celle se trouvant tout à gauche de l'image. Elle est celle du photographe qui a filmé la cérémonie de...mon mariage.

syrie,suisse,gowrié,didier burkhalter,laurent fabius,rebelles syriens,terrorisme,islam

Ce sont ces gens-là que notre ministre des affaires étrangères, un certain Didier Burkhalter, soutient en les appelant opposition légitime. Nous nous trouvons citoyens d’un pays dont le ministre des affaires étrangères soutient les terroristes les qualifiant même d’opposition « légitime ». Le terrorisme est une action « légitime » pour notre ministre des affaires étrangères.

Ainsi, en guise de 3e offensive finale, les terroristes de Fabius ont réussi à incendier le centre commerçant de la ville. Une sorte de punition pour une ville qui n’a pas voulu de leur « révolution ».

http://www.infosyrie.fr/actualite/action-48/

http://www.infosyrie.fr/actualite/action-49/

Commentaires

8ème résolution du conseil des droits de l'homme sur la crise syrienne. ECOEURANT !

Est ce que, un de ceux-là, aura le courage et l'honnêteté de parler de la guerre IMPOSEE
à la Syrie ???????...

http://www.voltairenet.org/article176057.html

On se demande d'ailleurs "à quoi sert la lumière si on a les yeux fermés"....

on sait aussi que "La calomnie est l'arme de l'impuissant !"

Écrit par : Bahia | 01/10/2012

@ Bahia
Puis-je vous raconter une histoire ? Juste une histoire d’imagination, sans faits réels.

Il était une fois dans les années 80… les gentils Etats Unis encouragèrent l’Irak (déjà dictature à l’époque, mais dictature amie) à faire la guerre au méchant Iran. Les EU livrèrent des armes à l’Irak pendant qu’Israel favorisait des livraisons à l’Iran… La guerre se solda par un scandale (Irangate ou Iran Contras) des milliers de morts et un goût amer.
L’Irak se sentit grandi, et personne ne le découragea (au contraire) de tenter de reprendre le Koweit (qui appartenait auparavant à la province irakienne de Bassorah).

Las ! Tombé dans le piège, l’Irak fut durement sermonné mais son dirigeant, qui pouvait encore servir, ne fut pas inquiété. On se contenta de punir le peuple avec un embargo général contre du pétrole… (Pétrole contre nourriture).
Les années passèrent mais les gentils EU détestaient toujours le méchant Iran qui l’empêchait de soumettre le Proche Orient à son emprise et à celle d’Israel.
Profitant des mensonges issus du 11/9 (Armes de destruction massive, aide au terrorisme, on en passe…) l’Irak fut cette fois attaqué et détruit, revenu des décennies en arrière, pire que sous la dictature. L’Irak était cassé.

Je fais court en passant la tentative de déstabilisation en Iran et la guerre israélienne contre le Hezbollah.
Puis vinrent les prétendues « révolutions organisées » des pays arabes gênants : Egypte, Tunisie, Libye (résolution 1973 détournée, assassinat de Kadhafi). D’autres pays tentèrent de se révolter vraiment – Yémen, Bahreïn, Koweït, mais les gentils EU et leurs amis dictateurs d’Arabie et du Qatar veillaient.
Vint la Syrie, alliée du méchant Iran, seul moyen d’atteindre celui-ci. Car il fallait bien affaiblir tous les méchants pays arabes susceptibles de contrarier une attaque sur l’Iran.
Lequel de ces pays dans l’état où il se trouve pourrait ne serait-ce que se manifester ? Tunisie, Algérie, Libye ?? Bientôt aux prises avec un problème Malien à leurs frontières (Merci les armes de la Libye, de la France et du Qatar) ? Non. Egypte, totalement instable et qui reçoit des subsides des EU ? Non. Irak dont la population est lasse et n’a même plus les matières premières ou services essentiels à une vie normale ? Non. Syrie dont on a organisé le chaos et qui même si elle gagnait, serait bien incapable d’un soutien efficace le moment venu…

Je ne connais pas encore la fin de cette histoire, mais on peut continuer de l’imaginer, quelque temps après les élections aux Etats-Unis.
Ce n’est peut-être qu’une histoire sans fondement, mais à combien de contes de fées avons-nous cru ?

Écrit par : Chamaco | 02/10/2012

@ Bahia
Puis-je vous raconter une histoire ? Juste une histoire d’imagination, sans faits réels.

Il était une fois dans les années 80… les gentils Etats Unis encouragèrent l’Irak (déjà dictature à l’époque, mais dictature amie) à faire la guerre au méchant Iran. Les EU livrèrent des armes à l’Irak pendant qu’Israel favorisait des livraisons à l’Iran… La guerre se solda par un scandale (Irangate ou Iran Contras) des milliers de morts et un goût amer.
L’Irak se sentit grandi, et personne ne le découragea (au contraire) de tenter de reprendre le Koweit (qui appartenait auparavant à la province irakienne de Bassorah).

Las ! Tombé dans le piège, l’Irak fut durement sermonné mais son dirigeant, qui pouvait encore servir, ne fut pas inquiété. On se contenta de punir le peuple avec un embargo général contre du pétrole… (Pétrole contre nourriture).
Les années passèrent mais les gentils EU détestaient toujours le méchant Iran qui l’empêchait de soumettre le Proche Orient à son emprise et à celle d’Israel.
Profitant des mensonges issus du 11/9 (Armes de destruction massive, aide au terrorisme, on en passe…) l’Irak fut cette fois attaqué et détruit, revenu des décennies en arrière, pire que sous la dictature. L’Irak était cassé.

Je fais court en passant la tentative de déstabilisation en Iran et la guerre israélienne contre le Hezbollah.
Puis vinrent les prétendues « révolutions organisées » des pays arabes gênants : Egypte, Tunisie, Libye (résolution 1973 détournée, assassinat de Kadhafi). D’autres pays tentèrent de se révolter vraiment – Yémen, Bahreïn, Koweït, mais les gentils EU et leurs amis dictateurs d’Arabie et du Qatar veillaient.
Vint la Syrie, alliée du méchant Iran, seul moyen d’atteindre celui-ci. Car il fallait bien affaiblir tous les méchants pays arabes susceptibles de contrarier une attaque sur l’Iran.
Lequel de ces pays dans l’état où il se trouve pourrait ne serait-ce que se manifester ? Tunisie, Algérie, Libye ?? Bientôt aux prises avec un problème Malien à leurs frontières (Merci les armes de la Libye, de la France et du Qatar) ? Non. Egypte, totalement instable et qui reçoit des subsides des EU ? Non. Irak dont la population est lasse et n’a même plus les matières premières ou services essentiels à une vie normale ? Non. Syrie dont on a organisé le chaos et qui même si elle gagnait, serait bien incapable d’un soutien efficace le moment venu…

Je ne connais pas encore la fin de cette histoire, mais on peut continuer de l’imaginer, quelque temps après les élections aux Etats-Unis.
Ce n’est peut-être qu’une histoire sans fondement, mais à combien de contes de fées avons-nous cru ?

Écrit par : Chamaco | 02/10/2012

Les commentaires sont fermés.