11/09/2012

Le DFAE aide et finance les rebelles, accusés de crimes de guerre

Lorsque ce département, par la bouche de son chef, déclare officiellement que l’ASL fait partie des représentants « légitimes » du peuple syrien, il se met alors d’office en position de caution pour les actes de celle-ci. Lorsque le même DFAE finance le CNS, soi-disant bras « politique » des terroristes de l’ASL, il devient de fait un soutien direct des crimes de ces derniers, voire même un complice. Même Navi Pillay, Haut Commissaire pour les droits de l'Homme et adversaire notable de la Syrie, n'a pû s'empêcher de déclarer aujourd'hui que les rebelles syriens se sont rendus coupables de crimes de guerre, voire de crimes contre l'humanité.

http://www.rts.ch/info/suisse/4166740-la-suisse-a-finance...

Et là aussi, d'une manière on ne peut plus claire :

http://www.rts.ch/la-1ere : le DFAE apporte son soutient à l'opposition syrienne

Nous apprenons aujourd’hui, lundi 10 septembre 2012, que les protégés de notre gouvernement, opposition légitime selon lui, viennent d’exécuter froidement une vingtaine de soldats de l’armée régulière qu’ils avaient fait prisonniers auparavant. Ces soldats étaient ligotés et les yeux bandés.

Je vous laisse d’abord avec les comptes rendus de médias « hostiles » au régime syrien.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/syri...

Et voici « l’événement », filmé fièrement par les protégés de notre DFAE.

http://www.youtube.com/watch?v=YgO48q174mQ#

La même opposition « légitime », selon le chef du DFAE, vient de faire sauter une camionnette bourrée d’explosifs dans une rue à Alep. Plus d’une trentaine de morts civils et des dizaines de blessés.

Ainsi, M. Burkhalter considère-il qu’il est « légitime » de faire exploser des voitures piégées et d’exécuter sommairement des prisonniers ayant les mains liées.

J’ai, à l’occasion d’une petite recherche, découvert que la complicité de crime de guerre existe. Voici comment elle se définit :

"Situation de celui qui, par aide ou assistance, facilite la préparation ou la consommation d’une infraction, sans en réaliser lui-même les éléments constitutifs, ou encore provoque à une infraction ou donne des instructions pour la commettre".

Je me rappelle aussi avoir entendu le chef du DFAE déclarer, à deux reprises au moins, qu’il faut absolument que les crimes commis en Syrie « ne restent pas impunis ».

Que Dieu vous entende, Monsieur le Conseiller Fédéral. J’aimerais beaucoup voir à quoi vous ressemblerez dans le box des accusés. Je verrais bien notre gouvernement, croulant depuis un moment sous les plaintes pour raisons diverses et variées, être l'objet d'une plainte pour complicité de crimes de guerre.

Certains juristes pourront certainement se pencher sur le sujet.

 

08:03 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : dfae, dider burkhalter, syrie, gowrié, suisse, asl, cns, média, terrorisme, navi pillay

Commentaires

Les dirigeants des pays qui aident ces terroristes, ainsi que leurs ministres des affaires étrangères doivent être poursuivis pour complicité de crimes de guerre. Les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la Belgique, la Suisse, la France, l'Allemagne, la Turquie, Israel, le Qatar, l'Arabie sont les complices de ces crimes.
Non seulement ils fournissent des armes, des fonds, mais aussi favorisent la formation et l'entrainement de ces assassins.

Écrit par : Chamaco | 11/09/2012

Je partage vivement votre avis et votre souhait....

Article très intéressant du journaliste Pascal Lorot paru dans le Nouvel Economiste :

Le Nouvel Economiste plus proche de Poutine que de Hollande ?

Le pire, ou le plus drôle, c’est que certains en Occident commencent à se demander si justement le dirigeant russe n’a pas raison ! Et pas n’importe qui : ainsi le site du quotidien français Le Nouvel Economiste, organe naturel des milieux d’affaires, a consacré le 24 août un article à la position russe sur la Syrie. L’auteur, Pascal Lorot, note que la Russie, de par sa composition religieuse et ethnique, de par sa position historique en Asie centrale, de par les liens qu’avait tissé feue l’URSS avec les régimes arabes dits « progressistes » – de par son expérience en Afghanistan aussi – connait bien le monde musulman. Et fort de son expérience, la Russie restaurée par Poutine juge le bilan des révolutions arabes comme globalement négatif : elles ne conduisent pas à la démocratie tant vantée par l’Ouest mais à des régimes islamistes plus ou moins rétrogrades, stipendiés par les monarchie non moinss rétrogrades du Golfe, et manipulées par les Américains. Oppression des minorités religieuses et des femmes sont de nouveau des objectifs politiques en Libye, en Tunisie et en Egypte. Et ce sont des autocraties milliardaires comme le Qatar et l’Arabie séoudite qui sont partout à la manoeuvre, y compris en Syrie.

Et c’est cela, plus le chaos et la guerre civile, qui guette la Syrie si le régime al-Assad tombe. C’est pourquoi, « vu de Russie » comme l’écrit Pascal Lorot, l’Occident est « coupable de cécité » – sinon de duplicité. Et le journaliste français écrit ce que nous écrivons ici depuis des mois, sur le soutien occidental à des groupes de fanatiques qui travaillent, non pas à la construction d’une démocratie citoyenne, mais à celle d’un « grand espace sunnite-islamiste, mais aussi anti-chiite ».

Et Lorot de conclure logiquement : « Au final, la position de la Russie n’a rien d’un entêtement de principe, ni ne s’inscrit dans des relents de guerre froide comme ont pu l’accréditer certaines déclarations récentes de dirigeants politiques français. Elle est au contraire raisonnée et réfléchie. » Et la dernière phrase de cet article d’un grand journal économique français est une pertinente question : « Et si Poutine avait raison ?«

Écrit par : Bahia | 11/09/2012

Pour vous Monsieur le Conseiller Fédéral. En direct de Syrie.....

60% support President Bashar!!!
http://arabic.rt.com/prg/telecast/657619/

A poll on RT Arabic:
Who represents Syrians the most?
- FSA (the so-called Free Syrian Army): ----------- 18.71% (119)

- SNC (the so-called Syrian National Council): ---- 3.62% (23)

- The internal opposition ------------------------- 5.66% (36)

- The "regime" of Bashar Al-Assad ----------------- 60.38% (384)

- None of the above ------------------------------- 11.64% (74)

Well, democratically speaking, the Syrian president Bashar Al-Assad is much more legal than Obama, Erdugan, Muslim Brotherhood's Mursi in Egypt and many other presidents (forget about the west's allies in Arabic Gulf!!!), and Syrian state has always been calling the "opposition" to let elections judge... but they refuse!!!

N.B. I put the term "opposition" between double quotes because the FSA are not opposition, they are terrorist gangs, and the SNC is not an opposition, it is a tail or an instrument of the west, while there are many true opposition, including me may be, who understand opposition in having different political view or ideology).

Sans commentaire !!!!

Ceux, que vous considérez faisant partie des représentants légitimes du peuple syrien ont de nouveau fait sauter
un hôpital et une école ou se trouvaient des réfugiés femmes et enfants (mis à la porte de chez eux par vos amis représentant le peuple syrien)....

Reportage exclusive de Ddounia.
Nouvel attentat d’Alep à Sahat al-Malaab du 9 septembre

Entendez la colère des Alépins contre Hamad de Qatar et Erdugan de Turquie, on crache et on lève la chaussure en mentionnant leur nom.
- dégâts très importants, notamment dans les deux hôpitaux du quartier : al-Hayat et al-Markazi sans parler de l’école de Noussour Souriya pour les enfants où des déplacés alépins ont trouvé refuge notamment femmes et enfants.
- la chaine avance le chiffre de 40 blessés et 17 martyrs.

Attention, images dures ! Regardez surtout à partir de la 7". Admirez le travail de vos amis
mercenaires qui veut apporter la charia en Syrie.

http://www.youtube.com/watch?v=cRgefUC6L78&feature=plcp

Écrit par : Bahia | 11/09/2012

http://www.lefigaro.fr/international/2012/09/02/01003-20120902ARTFIG00120-sayyed-l-ecroulement-de-la-syrie-serait-catastrophique.php

Préparation d’une attaque fausse-bannière à l’arme chimique, prétexte à une intervention armée de l’OTAN

http://lavoixdelasyrie.com/data/?p=5278

La fabrication d’évènements justificateurs de guerre est la spécialité des états et des gouvernements dont la fonction, à l’encontre de celle des peuples, est de perpétrer les guerres si lucratives pour l’oligarchie en place…

L’Histoire est truffée de tels évènements. La réthorique est là. Le plan est prêt à être exécuté. Les ordures qui nous gouvernent passeront-ils à l’action. Leurs états de service criminels ne sont plus à cela près…
Paul Joseph Watson
L’OTAN complote d’utiliser des ambulances comme couverture de l’invasion de la Syrie.

Une attaque fabriquée à l’arme chimique a été finalisée pour piéger Al-Assad.

Une source affirme que les puissances de l’OTAN en coordination avec l’Arabie Saoudite, mettent une touche finale à une attaque fausse-bannière afin de piéger les forces militaires du président Al-Assad de déclencher une attaque à l’aide d’armes chimiques comme précurseur d’une intervention de l’OTAN; l’opération utiliserait des ambulances comme couverture humanitaire pour donner un assaut militaire sur la Syrie.

La source a dit à la chaîne de télévision syrienne Addounia qu’une entreprise saoudienne avait équipé 1400 ambulances avec des systèmes anti-gaz et anti-chimique à un coût de 97 000 US$, en préparation d’une attaque à l’arme chimique qui serait effectuée par les rebelles de l’ASL utilisant des obus de mortier à cet effet. Un autre groupe de 400 véhicules a été préparé comme transporteurs de troupes.

L’attaque, qui impliquerait l’utilisation de phosphore blanc, de gaz sarin et gaz moutarde, serait lancée contre une ville densément peuplée près de la frontière jordano-syrienne, la ville de Daraa étant une possibilité, à la suite de quoi, les véhicules déferleraient de la frontière sous couvert d’une “mission d’aide humanitaire”.

Les ambulances, estampillées du slogan: “Aide au peuple syrien”, opéreraient sous couvert d’une mission d’aide aux victimes d’une attaque chimique, mais ne sont en réalité rien d’autres que transporteurs de troupes blindés.

Voyageant de Riyahd à Amman, la capitale de la Jordanie avant d’entrer en Syrie, les véhicules seront utilisés pour créer une zone tampon qui mènera à une intervention militaire de l’OTAN sous le prétexte de punir Assad et son régime des atrocités soi-disant commises, dit la source.

La compagnie qui fournit les ambulances est basées à Riyadh et négocie en ce moment même avec le gouvernement Yéménite pour fabriquer des véhicules militaires pour l’armée de celui-ci.

D’après la source, une réunion entre le chef de la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya et un diplomate américain a eu lieu à l’ambassade des Etats-Unis aux Emirats Arabes Unis. Le but de cette réunion était de s’accorder sur un programme de propagande pour conditionner le public à la probabilité du fait qu’Al-Assad et ses forces utiliseraient des armes chimiques. Peu de temps après la réunion, Al Arabiya commença à diffuser des nouvelles impliquant l’inévitabilité de l’emploi d’armes chimiques par les forces gouvernementales d’Al-Assad.

Le rapport coïncide avec une déclaration publique faite ces jours derniers par le président Barack Obama et le président français François Hollande, menaçant la Syrie d’action de représailles militaires en dehors des auspices de l’ONU si la Syrie utilisait des armes chimiques.

Durant un discours annuel de politique étrangère aux ambassadeurs français ce Lundi, Hollande a prévenu Assad que tout acte d’utilisation par l’armée syrienne d’armes chimiques contre les insurgents serait “une raison légitime pour une intervention des puissances de l’OTAN”. Il s’est assuré de faire passer le message pour les rebelles de l’ASL que la France n’hésiterait pas à les reconnaître comme le gouvernement légitime de la Syrie.

Le 20 Août, Obama a mis en garde que toute tentative de déployer ou même de transporter le stock d’armes chimiques syrien représenterait une “ligne rouge” franchie et résulterait en une intervention directe des Etats-Unis sous forme militaire.

“Ceci changerait mon calcul, ceci changerait mon équation”, a dit Obama.

Plus de 60 000 troupes au sol américaines ont apparemment été préparées à prendre part au “pire” où des troupes “entreraient en Syrie pour sécuriser les stocks d’armes chimiques et biologiques à la suite de la chute du gouvernement Al-Assad”.

Des observaterus ont prévenu depuis des mois que les rebelles soutenus par l’OTAN, avec l’aide du Qatar, de l’Arabie Saoudite et de la Turquie, se préparaient à lancer des attaques à l’arme chimique qui seraient blâmées sur Al-Assad, notant que les rebelles avaient été fournis en masques à gaz.

De plus, aussi loin qu’en Novembre dernier, il a été rapporté que le nouveau gouvernement transitoire libyen soutenu par l’OTAN avait donné son accord pour envoyer des armes chimiques aux rebelles syriens. Il a été rapporté en Juin que les combattants de l’ASL avaient reçu ces armes et s’entraînaient à leur utilisation dans des camps d’entraînement en Turquie.

L’ASL a aussi récemment annoncé qu’ils avaient récupéré un site de missiles équipé avec des armes chimiques sous la justification qu’ils voulaient éviter que le gouvernement syrien ne les utilise.

Ce ne serait pas la première fois qu’une attaque fausse-bannière serait utilisée pour diabolliser le gouvernement syrien afin de graisser les rouages d’une intervention militaire.

Comme le respectable quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung l’avait rapporté, le massacre de Houla, qui fut immédiatement blâmé par les médias de l’occident sur les forces gouvernementales d’Al-Assad, fut en fait perpétré par des militants anti-Assad.

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

url de l’article original:

http://www.infowars.com/nato-plot-to-use-ambulances-as-cover-for-humanitarian-invasion-of-syria/


Si cette horreur devait arriver, à cause de votre inconséquence et de celle de vos acolytes de par le monde..... Aucun homme politique quel qu'il soit, aucun journaliste "désinformateur" quel qu'il soit, PERSONNE ne pourra dire "on ne savait pas"!!!!!!!! alors que VOUS saviez ! vous chef du département des affaires étrangères d'un pays NEUTRE !

Écrit par : Bahia | 11/09/2012

Ce qu'il faut faire pour juger bush et blair. Et pourquoi pas sarkozy, juppé et les autres....
A lire très attentivement.

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Gilles_Devers.030912.htm

Écrit par : Bahia | 11/09/2012

article tres precieux car vrai, ayant beaucoup de temoignage de l'interieur
il est horrible de voir ce que L'HOMME devient un monstre par interet, mais
les responsable sont bien à l'exterieur (voire des pays payant des mercenaires:Bravo encore

Écrit par : piazzini simonne | 11/09/2012

Grande manifestation pro Bashar à tartous le 10 septembre 2012. Ce sont EUX, monsieur du DFAE
les Représentants du Peuple Syrien et non pas vos amis criminels, violeurs, pilleurs de l'asl.

http://www.algeria-isp.com/actualites/politique-syrie/201209-A11459/syrie-une-grande-manifestation-pro-syrie-assad-tartous-septembre-2012.html

Une autre Grande Manifestation pour la Syrie, le 16 septembre à Paris.

Écrit par : Bahia | 11/09/2012

@ Bahia

Les opérations sous fausse- bannière (False Flag) sont des moyens fréquemment utilisés pour obtenir un casus belli. L’important est bien de les attribuer à « l’ennemi » réel ou supposé. Il se peut parfois qu’on laisse se produire (ou favorise ou accompagne) une attaque dont on avait connaissance, pour s’en servir ensuite… (me fais-je bien comprendre ?)

Obama est très mal venu de parler de produits chimiques car si l’on connait un peu l’Histoire on s’aperçoit que les Etats-Unis avec Israel demeurent comme les plus gros utilisateurs.
Pour simples exemples :
1) Vietnam, l’agent Orange (Dioxyne) livré par Monsanto a ravagé des milliers d’hectares au Vietnam, Cambodge, Laos… a tué des milliers de personnes, a entrainé des milliers de malformations à la naissance y compris chez les enfants de soldats étatsuniens ou australiens. Les Etats-Unis refusent toujours de payer les décontaminations et ne reconnaissent pas (même pour leurs propres soldats) toutes les maladies générées par cet Agent Orange.
2) Irak, les produits chimiques utilisés par Saddam contre l’Iran sont des livraisons des Etats-Unis qui provenaient de Fort Dettrick.
3) Israel, utilisation de phosphore blanc dans la bande de Gaza en 2008/2009 (reconnu par Israel)
4) Irak, Afghanistan, Gaza, utilisation d’uranium appauvri qui entraîne, cancers, malformations et difformités…

Et l’on connait les pays qui font les plus grandes recherches sur les armes chimiques (ou bactériologiques), inutiles de les récapituler !!

Écrit par : Chamaco | 11/09/2012

Dans la guerre menée contre la Syrie - visant indirectement l’Iran - par des attaques terroristes de Salafistes , Israël et l’Arabie Saoudite dirigent les combats en coulisses avec les US. Une «Sainte Alliance» judéo chrétienne sioniste et musulmane qui manipulent les extrémistes salafistes -une création saoudienne - avec à terme un retour de bâton dévastateur pour cette «Sainte Trinité».
Les liaisons dangereuses Israël Arabie Saoudite et le retour de bâton salafiste.
suite dans
http://www.planetenonviolence.org

Écrit par : boris | 11/09/2012

Les commentaires sont fermés.