31/08/2012

Jean-Edouard LECLERC s’offre une publicité énorme à…trois centimes. Carrefour aussi

Ferney n’est pas loin de Genève et un centre Leclerc se trouve même à quelques mètres de Meyrin. En y arrivant, on est d’abord accueilli par une station service où le gasoil, que nous avons l’habitude d’appeler diesel, était, jusqu’au mardi 28 août, affiché à 1.418 euros. C’est précisément ce jour là que le gouvernement de l’hexagone a décidé d’abaisser le prix des produits pétroliers d’un montant « absolument substantiel », dixit le ministre de l’économie Moscovici, de 6 centimes, dont 3 à la charge de l’Etat, les 3 autres étant supportés par les distributeurs et les compagnies pétrolières. C’est à ce moment là qu’Edouard LECLERC a, comme à son habitude, écumé tous les plateaux des médias disponibles pour nous apprendre que son enseigne participera d’une manière « très substantielle » à cette effort en supprimant totalement sa marge. Il ajouta que cela lui coûtera 20 million d’euros par mois. Waoooo.

Voyons cela.

Jeudi, 30 août, je passe devant les deux enseignes, Leclerc et Carrefour, juste pour voir, et suis frappé par le « nouveau » prix, substantiellement plus bas, affiché à…1.384. Faisons un petit calcul. Trois centimes le litre, cela fait 700 millions de litres vendus par mois. Et plus de 23 millions de litres par jour, samedis et dimanches y compris. A 40 litres le plein en moyenne, cela donne 575'000 voitures faisant le plein chez le sémillant commerçant chaque jour. Et attention, tout cela ne concerne que le montant correspondant à la perte annoncée par M. LECLERC. mais ce n'est pas tout. Monsieur LECLERC a dit vouloir "supprimer" sa marge. Monsieur LECLERC, une marge signifie bénéfice. En la supprimant, comme vous le dites, vous supprimez ce bénéfice. D'où viendrait la "perte" exactement ?

Franchement, Monsieur LECLERC. Pour un commerçant dont le quotidien consiste à manipuler les chiffres, c’est un peu…lourd.

Un coup de fatigue ? Non, une pub d’enfer, pour trois fois rien.

Et qui est le dindon de la farce ?

 

08:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : leclerc, hyper marché, essence, diesel, meyrin, genève, gowrié, gasoil

Les commentaires sont fermés.