28/08/2012

Hollande exécute le scénario libyen. La Turquie n’accueille plus de Syriens

 

Dans le rôle de chef de fil des pays hostiles, que le nôtre lui dispute âprement, le président français vient de franchir un nouveau pas en déclarant vouloir reconnaître un hypothétique gouvernement syrien de transition, incitant au passage l’opposition syrienne à le former au plus vite. Dans la foulée, le Président « normal » a pour la énième fois parlé de l’institution d'une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Syrie.

 

Pour ce qui est du gouvernement, on peut supposer que la France sera suivie par d’autres pays dont le nôtre, bien évidemment. Reste juste à savoir où va siéger ce gouvernement, sur quel territoire, quelle population représentera-il, qui acceptera qu’il soit représenté par lui ? De plus, contrairement à l’époque de l’ivrogne russe, Eltsine, nul besoin d’être devin pour être certain que Russes, Chinois, ainsi que des dizaines d’autres pays ne reconnaitront jamais ce gouvernement fantoche. On est bien en présence d’une nouvelle guerre froide. Il y aura donc un gagnant et un perdant. Nous verrons.

 

Pour ce qui est de la zone d’exclusion aérienne, force est de constater que les rêves du Français sont un peu étranges. Il en parle en effet comme s’il pouvait en décider. Sachant que l’ONU, grâce aux actions combinées des Russes et des Chinois, ne prendra jamais cette décision, sachant aussi que les amis « maîtres ? » de Hollande ne veulent pas en entendre parler, on se demande en effet comment compte-il s’y prendre, à moins que ce ne soit de nouveau une énième figure de style, voire un constat d’impuissance totale. On se demande aussi comment, techniquement, il va s’y prendre ? Peut-être exigera-il des Syriens que ceux-ci ne tirent pas sur ses avions ? On ne sait pas.

 

La Turquie, elle, a, pour la énième fois aussi, menacé la Syrie d’intervenir directement si la situation, selon elle, devait s’empirer. Traduction : lorsque le seuil fatidique des 100'000 réfugiés syriens aura été atteint. Le plus cocasse dans l’affaire est que, 48 heures après cette annonce fracassante, les autorités turques ont décidé de ne plus accueillir de nouveaux réfugiés. Traduction (2) : les Turcs interviendront sans doute à 100'000, mais arrêteront les comptes à 76'000.

 

Décidément, la crise syrien nous aura fait voir de toutes les couleurs.

 

08:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : syrie, gowrié, france, terroisme, suisse, hollande

Commentaires

Que fait François 2 le Normal, sous influence atlanto-sioniste ?
en interne, rien
en externe, des erreurs magistrales.
.
Hier, Fabius Minus le sanguinaire, a avoué que la France (qui croule sous l’argent, c’est bien connu) finançait des hôpitaux clandestins en Syrie, précisant que 3,6 millions sont prévus pour soutenir « l’humanitaire » dans ce pays… On sait ce qu’humanitaire signifie.
.
Nos hâbleurs pérorent sur les « zones d’exclusion » qu’ils savent impossibles, diplomatiquement et techniquement. Quel pays irait frotter son aviation aux défenses anti-aériennes syriennes ?
.
Nous savons pour quels pays nos « dirigeants » travaillent et notre devoir est de les combattre.

ps : Un jour prochain il faudra s’intéresser aux bases d’entrainement libyennes où s’ébattent les forces spéciales de 3 ou 4 pays européens dans la perspective de quelque subversion au Sahel.

Écrit par : Chamaco | 28/08/2012

" Quel pays irait frotter son aviation aux défenses anti-aériennes syriennes ? "

Durant la première et deuxième guerre du Golf; les Etats-Unis ont neutralisé la défense anti-aérienne irakienne avant que celle-ci puisse être utilisée contre l'aviation des coalisés. Il en serait de même avec les défenses syriennes qui seront anéanties par la géolocalisation et les missiles de croisières.

On se rappel que les spécialistes géostratéges lors de la première guerre du golf estimaient que l'armée Irakienne était la 4ème puissance militaire du monde. Elle s'est fait éjecté en deux trois mouvement du Koweit. L'armée syrienne est une armée vétuste avec du matos russe d'occasion.

D.J

Écrit par : D.J | 29/08/2012

@ DJ

j'admire votre confiance dans la technologie de vos amis, toutefois je vous conseille de vos renseigner sur les batteries russes.
Comparer l'Irak et la propagande étatsunienne (et non les "spécialistes géostratéges) sur la 4e armée du monde est simplement hors de sens. vous oubliez également cvolontairement que Saddam Hussein s'est fait manipuler pour envahir le Koweit... après les loyaux services rendus aux EtatsUnis contre l'Iran.
mais vous oubliez tant de choses... que votre avis est bien indigent.

Écrit par : Chamaco | 29/08/2012

" j'admire votre confiance dans la technologie de vos amis, toutefois je vous conseille de vos renseigner sur les batteries russes. "

Je ne vois pas l'intérêt d'avoir des armes russes même moderne si le reste est insuffisant pour faire face à une armée technologiquement supérieur à tout les niveaux. L'armée américaine à les moyens technologique pour neutraliser la défense anti-aérienne syrienne. Pour la Syrie quand à elle, je vois mal comment elle peut détruire des satellites géostationnaires et anéantir des bâtiments de l'US navy à des centaines de KM d'où partent leurs missiles de croisières. Quand à l'Irak; ce n'est pas de la propagande " étatsnusienne " mais bien ce que nos experts bien de chez nous prétendaient. je me souvient une fois l'armée de Saddam défaite; Le Figaro Magazine titrait en couverture " C'est ça la 4ème armée du monde? "

Quand à la manipulation de l'invasion du Koweit je ne vois pas le rapport avec la discussion. Pourquoi les guerres amérindiennes pendant que vous y êtes.

D.J

Écrit par : D.J | 30/08/2012

@ DJ
Il est patent que vous lisez fort peu. Sinon vous n'auriez pas manqué les déclarations du Général Dempsey 'patron' des chefs d'état-major US, concernant la Syrie et l'Iran...
"[...] une intrusion en Syrie présente des risques militaires énormes pour lesquels les forces US et celles de l’OTAN ne sont pas prêtes (...]"

A moins que vous masquiez "modestement" vos grandes compétences militaires, j'ai tendance à approuver Dempsey. Si vous possédez des infos qu'il n'a pas, écrivez-lui.

ps : d'un message à l'autre vous oubliez ce que vous écrivez ? N'est-ce pas vous qui avez écrit : "Durant la première et deuxième guerre du Golf" (sans e) ?
j'ai donc parlé du Koweit, assez logique non ?

Écrit par : Chamaco | 01/09/2012

@ Chamaco,

Quelle risque? on l'a vu pour l'Irak. c'est pas le victoire éclaire contre l'armée de Saddam qui posa problème, mais la gestion de l'après guerre.

Quand au Koweit; la discussion se concentrait sur les rapports de force et non sur des théories de manipulation. Je sais avec expérience qu'avec des interlocuteurs comme vous, on commence à parler de rapports de force entre la Syrie et les USA pour trois commentaires plus loins lire vos commentaires sur Hiroshima, les guerres amérindiennes ou le tea Party.

D.J

Écrit par : D.J | 03/09/2012

@ DJ
comme je vous le disais plus haut, écrivez à Dempsey pour lui faire part de votre désaccord avec son analyse, je suis sûr qu'il appréciera.

"des interlocuteurs comme vous"... ne me cataloguez pas trop vite ignorant que vous êtes de qui je suis.
En revanche je constate que vous rejetez les expériences tirées de l'Histoire - celles qui façonnent et déterminent le comportement des nations. On ne peut choisir arbitrairement un instant pour illustrer un propos. C'est une vision étroite et sans valeur. Comment expliquer ce qui conduit à un tel présent si vous ignorez le passé

Écrit par : Chamaco | 04/09/2012

Les commentaires sont fermés.