27/08/2012

Syrie : commentaires et réinformation

Ou qu’on ne veut pas vous dire.

Ce billet inaugurera une manière nouvelle dans ma manière de présenter les sujets. Le matériel vidéographique étant diffusé à profusion, sur le net mais aussi dans les médias traditionnels, souvent et malheureusement mainstream, je pensai qu’il serait judicieux de commenter et décortiquer ces sujets autrement qu’uniquement via l’écrit.

Commençons par deux sujets, diffusés la semaine dernière sur la RTS. Le premier, diffusé le 22 août, devait nous expliquer le « quotidien des rebelles syriens à Alep ». Petit rappel préliminaire et je vous laisserai ensuite avec le sujet audiovisuel « commenté ».

Alep, est restée totalement à l’écart des événements en Syrie pendant plus d’une année et demie, jusqu’à il y a un mois en arrière. Une seule question s’impose : pourquoi ?

Les morts, destructions, affrontements violents et…fuite de population ont commencé, à la seconde près, ou presque, avec l’arrivée des combattants armés. La conclusion s’impose d’elle-même.

Regardons la vidéo, très édifiante.

http://youtu.be/NHigYX9bwOc

En revanche, ce qu'on ne vous montre pas est ceci :

 

Ceci, non plus, on ne vous le montre pas.

 

Il s'agit d'un prisonnier fait par les combattants islamistes et dont ceux-ci voulaient faire un kamikaze. Pour information, cette vidéo, à peine connue, a été censurée par la BBC elle-même. C’est la raison pour laquelle je me suis empressé de l’enregistrer dès le moment où j’en ai eu connaissance.

Le deuxième sujet fut tourné à Genève, aux Pâquis, à l’occasion d’une exposition de portraits géants du président syrien. La RTS a décidé d’interroger deux syriens de Genève : Dr. Elias Khouri, pro-Assad et M. Salah Knifati, supposé être, devenu, anti-régime. Voyons cela.

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/#/video/info/j...

Pour ce qui est du premier intervenant, les choses sont claires et n’appellent « presque » pas de commentaires. Elle l’est beaucoup moins pour ce qui est du second. Quant à savoir si le journaliste a fait tout cela en parfaite connaissance de cause…

Cette personne fut ni plus ni moins le président du Collectif des syriens de Suisse, dont j’ai moi-même l’honneur d’être le porte-parole. Il a même été interviewé par la RTS à ce titre. Il a changé de veste il y a de cela quelque temps. Comme le troisième secrétaire de la Mission de Syrie auprès des Nations Unies, il prétend ne plus pouvoir continuer à "supporter" le régime de Damas. Comme le troisième secrétaire précédemment cité, les raisons réelles sont à chercher ailleurs. Je les connais et respecte mais c'est précisément pour cela que ce monsieur devait rester plutôt discret sur ses motivations.

 

08:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

la video aurait-elle également été censurée par la TdG ?? la voici ci-dessous :

Le camion est piégé avec 300kg d’explosifs et les mercenaires sont censés le faire détoner lorsque le camion approche de checkpoint de l’armée

http://www.youtube.com/watch?v=Fbxz6THXsf4

Écrit par : Bahia | 27/08/2012

Les modules sont manquants....

"les rebelles.... pacifiques" exécutent 16 prisonniers considérés comme Shabihas (voyous...)
On se demande qui sont les voyous !!!!!! et le mot est très faible !

http://am-not-yours.blogspot.fr/2012/08/les-rebelles-syriens-executent-16.html?spref=fb

Écrit par : Bahia | 27/08/2012

Les commentaires sont fermés.