18/08/2012

Syrie : les hystériques

Fous à l'idée même qu'ils puissent perdre la guerre qu'ils ont déclenchée en Syrie, Clinton, Fabius, Cameron et Didier Burkhalter, car notre DFAE devient maintenant leader dans le domaine de l'hostilité vis-à-vis de la Syrie (ce qui nous coûtera très cher plus tard), franchissent un pas supplémentaire dans l'hystérie qui les anime depuis le début de la crise dans ce pays. Ainsi, la Suisse durcit, sous les ordres de qui ?, ses sanctions à l'encontre de la Syrie et adopte maintenant même une attitude de délinquant. En effet, notre Conseil Fédéral a décidé que les créances, que la Syrie a contre la Suisse, ne seront pas honorées.

Fabius fait le tour du « pourtour » syrien, en commençant par la Jordanie. Il veut apporter le soutien de la France. Petite question : puisque, comme  je le mentionnais jeudi, 70% du territoire syrien se trouve sous le contrôle des « l'opposition légitime », pour Fabius n'y va pas ? Je laisse aux plumitifs de certains torchons le soin de répondre.

Clinton, avec le colérique Erdogan, veulent instaurer des zones d'exclusion aérienne sur certaines parties de la Syrie. A peine 24 heures après, le ministre yankee de la défense, un certain Panetta, déclare que cela n'est actuellement pas la priorité. Remarquez que, malgré l'opposition à 180 degrés des deux, ils en parlent comme si c'était à eux d'en décider. Bref.

Eh bien, à tous ceux-là je dis : votre guerre est « déjà » perdue. Oh, elle durera encore, assez longtemps malheureusement car vous continuerez à financer, équiper et soutenir les terroristes, vos semblables en réalité. Mais cela ne changera rien à l'affaire. La Syrie semble définitivement décidée à éradiquer vos troupes de mercenaires islamo-wahhabites et elle y parviendra. Le jour où cela arrivera, ce sera une victoire historique, contre les terroristes, bien sûr, mais surtout et avant tout contre vous. Ce sera historique car ceci marquera le début de votre déclin. Votre arrogance vous a à ce point aveuglés que vous êtes incapables d'amorcer un mouvement pour vous sortir du piège dans lequel vous vous êtes vous-mêmes enfermés. Ce sera aussi historique car la Syrie, meurtrie, en sortira malgré tout beaucoup plus forte et bien plus aguerrie. Elle sera à ce moment là prête pour vous affronter...directement. Il serait en effet tout à fait immoral que vous puissiez rester à l'écart des souffrances que vous infligez aux autres. La Syrie aura payé un lourd tribut, humain et matériel. Il serait juste qu'elle en demande réparation au criminels qui ont causé cela : vous. Et vous le ferez.

Je divague ? Non, je lis l'histoire.

 

08:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : syrie, gowrié, didier burkhalter, cameron, clinton, fabius, suisse, asl, terroristes, islam

Commentaires

excellent et tellement vrai!c'est la même chose pour les anti fumées quand ils verront leurs charges sociales triplées de volumes ajoutées a leurs impots sans doute ce jour là seront-ils moins affamés d'un monde propre en ordre

Écrit par : lovsmeralda | 18/08/2012

Nous voici donc arrivés à ce que l’on appelle « le point de non retour ».
Le Liban commence à être contaminé, Israel va frapper l’Iran, les « rebelles » reçoivent de plus en plus d’armes (voir les images où l’on distingue des Steyr AUG autrichiens venus d’Arabie), et un « ministre des AE français » dont on peut douter des capacités fonctionnelles et intellectuelles se laisse aller à dire : « M. Bachar al-Assad ne mérite pas d’être sur la terre »…
Ce brillant incapable en poste grâce à ses réseaux atlanto-sionistes, inventeur de la formule « responsable mais pas coupable » lors de l’affaire du sang contaminé qui a coûté la vie à de nombreuses personnes, ne fait qu’obéir à sa communauté.
Il vient de lancer un appel au meurtre sur un président en exercice d’un pays souverain !
Cet homme – et avec lui France, GB, Israel, etc. - soutient les représentants d’Al Qaida venus combattre en Syrie ou en Libye.

Aucun journaliste actuel de la presse « mainstream » ne posera de question, ou n’entreprendra une analyse sereine. On se retrouve dans la situation qui prévalait avant la 2e guerre du Golfe. Presse couchée, courbée, rampante. La horde de charognards et les vols de rapaces attendent le sang.
Celui des autres, bien entendu, jamais le leur.

Écrit par : Chamaco | 18/08/2012

La chute de "Babylone" (= la confusion) est pour bientôt

Écrit par : Fred | 19/08/2012

Les commentaires sont fermés.