20/07/2012

ONU : troisième double véto sino-russe

Véto.JPG

Ceux qui soutiennent les insurgés et les voyous, USA, GB et France, sont revenus pour la énième fois devant cette institution pour obtenir une entrée, par la porte arrière, une intervention, éventuellement militaire, en Syrie. Pour la énième fois, ils sont venus avec les mêmes arguments, pour la énième fois, ils nous ont ennuyés avec leurs stupidités et, pour la énième fois, ils ont osé. Ils ont osé à nouveau de nous parler de...manifestants pacifiques qui rencontrent une répression. Ce alors qu'au même moment, ils jubilaient aux nouvelles de la « reconquête » de Damas par les insurgés. Ce n'est plus stupide, c'est lassant.

C'est certainement pour cela que, suite au double pal sino-russe (comprenez double véto) signifiant une fin de non recevoir, les lascars des USA et leurs domestiques se mirent, bouches mousseuses, à presque injurier les représentants de Moscou et de Pékin. Le Français, surtout, n'a pu s'empêcher de déclarer clairement que la France, suite à l'échec du projet occidental, suivra son propre chemin et ne laissera pas « tomber » la Syrie.

En voilà la traduction : la France continuera et intensifiera son aide aux terroristes.

Ceux qui croient que seuls les Russes et les Chinois étaient contre la résolution occidentale se trompent. J'ai écouté toutes les déclarations qui ont suivi le vote. Le Pakistan a clairement indiqué que présenter une résolution sous le « chapitre 7 » était une faute. Le représentant indien a même commencé son intervention en « présentant ses condoléances au gouvernement syrien » pour la perte inestimable suite à l'acte terroriste odieux. C'est tout dire. Le Russe, loin de s'énerver, se contenta de qualifier l'attitude des occidentaux de « pas convenable », entendez : « vous êtes mal élevés ».

La GB, auteure de la résolution, a aussitôt présenté un autre projet prolongeant la mission des observateur de l'ONU...sans condition. Curieux, ces gens-là. Pourquoi n'ont-ils pas commencé par là ?

Le fait le plus remarquable dans toute cette affaire est que les deux puissances, Chine et Russie, gardent, face à l'hystérie occidentale, un sang froid total. Ce n'est de loin pas le résultat d'une quelconque inconscience mais provient plutôt d'une parfaite connaissance des "vraies" réalités sur le terrain.

Voilà, la Syrie, de par son histoire, sa situation géographique et tout le reste (on nous dit que la région côtière renfermerait l'une des plus grandes réserves de gaz au monde) est devenu le théâtre de confrontation des grandes puissances. Il y a toujours des simplets qui continuent à lire les journaux et à écouter les politicards nous raconter qu'il s'agit de liberté, démocratie et défense des droits de l'homme.

Ce qui suit aussi est devenu lassant mais je vais devoir le répéter.

La guerre civile au Sri Lanka (puisqu'il faut, paraît-il, parler de guerre civile en Syrie) a fait plus de 40'000 victimes, combien d'entre vous en a entendu parler ?

  1. Au Congo, plus d'un demi million de 1998 à nos jours. Vous en avez entendu parler ?
  2. Le Darfour, 300'000. Au fait, c'est terminé là-bas ?
  3. Somalie : 400'000 de 1994 à nos jours.
  4. Je ne puis, bien évidemment, pas « louper » ça : presque 2 millions de Vietnamiens, par les Américains.
  5. Ça non plus : plus d'un million d'Irakiens, par les Américains
  6. Plus de 1'400 victimes civiles, en à peine un mois, par l'armée israélienne à Gaza.
  7. Etc.

Des nouvelles pour les défenseurs des droits humains de ce côté-là ?

Un petit conseil, pour le Conseil de Sécurité : il va falloir, pour les Occidentaux, se croyant encore à l'ère colonialiste, qu'ils comprennent que les temps ont changé. Qu'ils n'ont plus les moyens de « dicter » leurs volontés et que, s'ils veulent vraiment prouver qu'ils courent derrière la liberté et la démocratie, mettre TOUTES les atteintes à ces valeur (toutes les atteintes, sans exception aucune et en même temps), y compris et surtout les leurs et leur appliquer LEURS PROPRES REGLES, celles qu'ils préconisent pour les autres. Là, à mon humble avis, il n'y aurait plus grand monde.

TSR 2 a diffusé, avant-hier, pour la énième fois, Lawrence d'Arabie. Au-delà même du romantisme du personnage et de la folie rêveuse qui accompagne généralement de tels aventuriers, il me fut étrange de constater à quel point les choses ont si peu changé. A l'époque ce fut Saiks-Picot, aujourd'hui c'est Clinton-Haig-Fabius. Seulement à l'époque, il n'y avait QUE Saiks-Picot. Aujourd'hui, il faut ajouter Lavrov.

Cela me réjouit-il ? Non, nullement. Seulement, c'est un moindre mal.

P. S. Je pense à quelque chose qui me paraît tout de même assez important et qui va directement dans le sens de ces contradictions dans lesquelles nous nageons depuis une année et demie. Puisque Damas est "presque" tombée, puisque la motié du pays est aux mains des rebelles, puisque Assad est introuvable et sa chute acquise et puisque le régime s'effrite, à quoi eut servi exactement cette résolution et pourquoi tant d'acharnement et tant de colère ?

S'il y a des réponses, alors qu'elles soient directes et exemptes de discours, SVP.

 

08:01 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : syrie, russie, usa, gowrié, onu, véto, chine, lavrov, saiks picot, lawrence d'arabie, clinton, haig, fabius

Commentaires

Le comportement des pays occidentaux est carrément écoeurant !

Écrit par : Alexandre | 20/07/2012

Et j'oubliais de dire de même pour la presse.

Écrit par : Alexandre | 20/07/2012

J'aime à dire que le premier signe d'intelligence est la capacité de se poser des questions. Apparemment, nous ne pouvons pas attribuer cette qualité à la plupart des journalistes qui par paresse (même pas par choix... vous voyez le niveau d'intelligence dont il est question ?) reproduisent presque mot à mot les dépêches des agences (AFP, Reuters,..) elles-mêmes manipulées par qui nous savons. Merci à certaines personnes de donner au SENS CRITIQUE sa vrai signification notamment à l'auteur de ce blogue même si je ne partage pas toujours son avis.
Bien à vous

Écrit par : fabrice | 20/07/2012

A une session de l'Onu a toujours correspondu un événement "découvert" par les "amis de la Syrie", massacres, tortures, etc...
Cette semaine, l'approche a radicalement changé, la tactique a été modifiée.
Les soutiens Golfe/Occident ayant constaté que l'ASL n'arriverait à rien, ont encouragé et facilité l'introduction de combattants extérieurs depuis plusieurs semaines.

Il faudrait être aveugle pour ne pas constater une modification des engagements. L'attentat organisé a servi de signal pour une action coordonnée, sur les postes frontières - chose impensale il y a huit jours. Ce n'est pas - et n'a jamais été - une guerre civile mais bien une action de déstabilisation menée de l'extérieur pour le compte d'USrael, du Golfe avec le soutien de caniches.

La Russie et la Chine ne s'y trompent pas, eux qui font partie au final des pays visés.
D'un côté on tente d'amuser la galerie avec une séance show business, une session de l'Onu, de l'autre on fournit des combattants, des armes et des fonds... et "mon" président Hollande affirme sans rire qu'il a "bon espoir de convaincre Poutine" !!!

Écrit par : Chamaco | 20/07/2012

Rectification: c'est au total plus de trois millions d'irakiens qui ont été massacrés par les USA

300 000 pdt la guerre du Golfe (1991)

1 500 000 morts pdt l'embargo (1990-2003)

1 500 000 depuis 2003...

Écrit par : michel | 20/07/2012

En France, on nous fait avaler des couleuvres bien plus grosses: Le nuage de Tchernobyl s'arrête aux frontières, nous sommes libres et égaux en droit, la liberté de la presse....... Quand on a évalué les arguments et le niveau des débats lors des élections présidentielles, on se dit surtout que nos dirigeants savent à qui ils s'adressent et comment s'y prendre.. Démago et Populo sont les 2 mamelles de la France. Et cela fonctionne à merveille, l'individualisme et le nombrilisme aveuglent la population. On fait dans le show, le larmoyant se laissera attendrir devant les images de TF1 et donnera sa pièce pour les victimes du Tsunami...en prenant soin de laisser mourir de faim le mec en bas de chez lui...ça lui apprendra à être fainéant...
Société de consommation, ils vendent de la misère, nous marchons, ils vendent de l'espoir, nous achetons, ils vendent du rêve, nous faisons crédit....
Et de toute façon, quelconque individu français vous dira: la non ingérence ? connait pas, par contre moi j'aimerai bien que ma facture de gaz et d'électricité diminuent pour profiter de ma télé ou de ma playstation...
Je ne sais pas qui est le plus à plaindre ou à incriminer, nos dirigeants qui s'adaptent à nos besoins pour mieux nous embobiner (besoins primitifs = internet, télé et ligue 1), ou la société qui vit dans un monde totalement arbitraire et dénué de sens... Je dis souvent que nous avons les élus et les dirigeants que nous méritons.
Comment voulez vous que l'opinion publique s'intéresse aux affaires internationales quand l'intérêt et l'attention se limitent à l'individualisme ? Quand nous refusons d'assumer nos responsabilités et que nous repoussons les échéances quitte à laisser aux générations futures les défis économiques et surtout écologiques au nom du confort et de l'oisiveté, on se dit que rien n'a plus de valeur ni de sens profond dans notre société.
Alors les morts dans les pays étrangers....pensez donc...tant que cela ne gâche pas nos vacances...

Écrit par : langloiseb | 21/07/2012

Les commentaires sont fermés.