17/07/2012

En Syrie, boucliers humain, enfants soldats, otages civils et atrocités : c’est l’œuvre de l’ASL

Ainsi, petit à petit et à mesure que les médias commencent un à un à retourner leurs vestes, les vérités commencent, elles aussi, à sortir au grand jour. Comme d'habitude, ce n'est pas moi qui le dis mais les médias que j'ai l'habitude d'accuser. On découvre ainsi, c'est en partie TF1 qui le confirme, que l'ASL et les « rebelles » de Homs, manifestants pacifiques pour MM. Boris Mabillard et Gaëtan Vannay, utilisent des enfants pour combattre, mais aussi  des boucliers humains, plus de 800 civils retenus à Homs, tout en lançant des raids et des actions terroristes contre les forces de l'ordre, les civils, soupçonnés d'être pro gouvernement et commettent des massacres atroces par ci par là avec pour but d'en accuser les forces de sécurité syrienne. Houla en est l'exemple le plus atroce.

Voici le lien vers le reportage de TF1

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

La RTS, dont je salue ici le réveil partiel « très tardif », vient, elle aussi, de nous faire cadeau d'un sujet où l'on découvre que beaucoup d'images ont été manipulées, voire fabriquées. Où l'on découvre aussi, c'est un spécialiste du monde arabe qui le confirme, que les rebelles tournent eux-mêmes ces images et les font parvenir à nos médias dans l'espoir de détourner l'opinion publique. Encore mieux, la représentante d'Amnesty International nous fait des déclarations extraordinaires sur les atrocités commises par les Rebelles « pacifiques de Monsieur Mabillard » : exécutions sommaires, tortures, kidnapping de civils, meurtres, etc.

Voici aussi le lien vers le sujet en question

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/4137008-syrie-...

A ce propos, je dois surtout saluer le travail du journaliste qui a réalisé le sujet, Monsieur Olivier Kohler. Je sais aussi qu'il a dû batailler pour que la RTS accepte de passer, ne serait-ce que pour cette fois, certaines images que j'ai moi-même fournies. Notamment celles de ce pauvre homme, père de famille de la ville de Nabek, soupçonné de sympathie envers le régime. Des dizaines de telles images ont été envoyées à la RTS, c'est la première fois qu'elle en diffuse. On peut comprendre la gêne de ses responsables après plus d'une année et demie d'acharnement pro rebelles. Je salue doublement M. Kohler d'avoir très clairement parlé du rôle direct joué par les monarchies pétrolières dans ce conflit. Je salue beaucoup moins Certains de ses confrères, souvent cités dans mes billets, pour continuer à se ranger aux côtés des terroristes et des monarchies pétrolières.

Voici aussi, alors même que le CPI vient, pour la première fois depuis qu'il a été institué, de condamner Thomas Lubanga à 14 ans de prisons pour le recrutement d'enfants soldats, que l'ONU nous informe avoir pris connaissance de l'utilisation d'enfants soldats chez l'ASL (Armée Syrienne Libre, qui combat pour la démocratie et la liberté).

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/03/27/97001-201203...

Et voici que mêmCapture 12.JPGe l'AFP diffuse, sans que le moindre doute puisse subsister, comment des enfants d'à peine une dizaine d'années sont enrôlés dans l'ASL, au sein duquel un journaliste du Temps, jadis journal de référence, souvent cité dans mes billets, a effectué une immersion de 17 jours sans que son aveuglement partisan lui ait permis de remarquer quoi que ce soit.

http://www.youtube.com/watch?v=ZU31oJLW9TY&feature=yo...

Comme je l'ai déjà mentionné à plusieurs reprises, la stratégie était claire au départ : tout faire pour que le régime syrien s'écroule en quelques semaines. Des moyens, notamment médiatiques, énormes furent mis en œuvre pour atteindre ce but. Comme dans d'autres cas, Timisoara, Irak, Libye, Kosovo, etc. il importe peu que la vérité éclate après. Ce sera trop tard. Il s'agissait, dès lors, pour les Syriens de tenir bon. Ça leur a malheureusement pris plus d'une année et demie. C'est dire les moyens mis en œuvre par les ennemis du pays. Car, cela n'aura échappé à personne, de spontanée et pacifique, la « rébellion » syrienne n'en a que le nom et encore, seulement dans les esprits de certains de nos journalistes dans les noms sont régulièrement cités dans mes billets.

 

Commentaires

Les journal...... auraient-ils tout d'un coup trouvé une parade à la mouche tsé tsé ??? ou alors un peu de bons sens et d'honnêteté intellectuelle reviendraient à leur esprit ???

Espérons espérons !!!!!

Écrit par : Bahia | 17/07/2012

Je viens de signaler à 7sur7 agence Belga.be et sa source AFP qu’ils venaient de se compromettre gravement en écrivant : « L'Armée syrienne libre (ASL), composée de déserteurs et de civils armés […] ».

Des « civils armés » !! Peut-on imaginer la difficulté du journaliste écrivant ces deux mots ? Lui – et quantité d’autres - qui depuis des mois nous abreuve de « civils pacifistes », de « civils tués », de « massacre de civils », de bilans annonçant des « milliers de civils »… le voilà obligé de se confronter à la réalité ! Ne parlons pas encore d’objectivité ce serait trop demander, mais poussé par les faits, un premier pas est franchi.
Le prochain pas sera de convenir que des mercenaires étrangers se trouvent dans les rangs de cette ASL, que des camps d’entrainement existent en Turquie avec des instructeurs européens, que le Qatar et l’Arabie livrent de l’armement avec l’aide d’Israel (04/07/12 : En Turquie, trois avions israéliens auraient livré des armes destinées à l'opposition syrienne...) et qu’à Zayad, à 20 kilomètres d'Abou Dhabi, Xe (ex-Blackwater) entraine des mercenaires avant de les envoyer en Syrie…
On le voit la route est encore longue avant que la presse informe correctement comme on est en droit de l’attendre dans des pays dits démocratiques.

Écrit par : Chamaco | 17/07/2012

"Je viens de signaler à 7sur7 agence Belga.be et sa source AFP qu’ils venaient de se compromettre gravement en écrivant : « L'Armée syrienne libre (ASL), composée de déserteurs et de civils armés […] »."

Vous avez certainement raison de vous insurger contre les pratiques malhonnêtes de ces journalistes alimentaires mais, sans vouloir vous offenser, ils s'en tapent car ils ne relatent pas l'actualité mais commentent plutôt, au grè de l'air du temps, un match quelconque de troisième division. Il faut bien vous le dire, du fond, les lecteurs / auditeurs, en occident pour faire court, s'en tapent tout autant. La guerre Iran-Irak, n'intéressait personne. Le Darfour, le Congo ou les règlements de compte inter-palestiniens pas plus. Au grand désespoir de ces journalistes marrons Il manque à ces "évènements" de Syrie l'ingrédient magique de cette partie du monde et ce ne sont ni les suppositions ni le conditionnel qui y changeront quelque chose sauf, bien sur, pour les complotistes mais ceux là n'ont besoin de rien pour faire de l'auto allumage. La Syrie a donc, si j'ose dire, encore de "beaux" jours devant elle et son régime qui a si souvent instrumentalisé odieusement l'ONU ne peut, dans le contexte, rien en attendre de bon pour lui. De la Ligue Arabe ? Pour des raisons évidentes, encore moins.

Écrit par : Giona | 17/07/2012

Les commentaires sont fermés.