13/07/2012

Les textes des Occidentaux à l’ONU, ainsi qu’eux-mêmes : à la poubelle

Comme tous ceux qui l'ont précédé, la dernière trouvaille des Américains et certains de leurs domestiques européens, consistant à lancer un ultimatum à la Syrie, de 10 jours, très précisément, sinon le pays devrait subir les foudres « économiques » des occidentaux, finira à la poubelle où elle a été gentiment poussée par le véto, annoncé à l'avance, russe.

Quelle a été la stratégie atlantiste ? Après l'échec des aller-retour Conseil de Sécurité - Conseil des Droits de l'Homme, les Occidentaux ont découvert une faille qui aurait pu faire basculer la position russe. Ils n'ont demandé « que » le retrait des armes lourdes des zones urbaines, sinon la Syrie devrait subir des sanctions « économiques ». Un projet tellement « soft » et tellement peu exigeant que les Russes ne pouvaient raisonnablement pas s'y opposer. De plus, il se base assez, dans l'esprit du moins, sur le plan Annan, que les Russes appuient fortement.

C'est complètement raté. Pourquoi ?

Comme je l'avais déjà mentionné à plusieurs reprises et notamment dans ce billet,  http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2012/06/1..., la raison en est extrêmement simple : toute résolution, quelle qu'elle soit, concernant la Syrie sera rejetée. Par principe ? Quelque part oui. Les Russes partent d'un constat extrêmement simple : une résolution présentée par les Occidentaux, quelle que soit sa nature et sa teneur, ne peut, par définition, qu'être néfaste, hostile et dangereuse. Dès lors, il n'est même pas utile de la discuter. Mieux vaut la rejeter par avance. Il est vrai que le précédent libyen les a à ce point échaudés qu'ils ne pourront plus faire confiance même aux projets apparemment les plus nobles des Occidentaux. Il est vrai aussi qu'ils ont parfaitement compris que leur propre survie géostratégique en dépend. Enfin, dans le nouveau rôle qu'ils se sont assignés, redevenir une très grande puissance mondiale, ils ne peuvent plus se permettre une quelconque reculade.

Alors, effectivement, l'armée syrienne ne pourra, peut-être, pas  à courte échéance éradiquer les terroristes et les voyous qui sèment la terreur et la désolation dans le pays. Après 11 ans d'efforts, l'armée de la plus grande puissance du monde, les USA, n'a pu venir à bout de quelques villageois armés de kalachnikovs, les Talibans qui, au surplus, gagnent chaque jour un peu plus de terrain. Mais ils, les Syriens, finiront par le faire. Je n'en ai pas le moindre doute.

Un nouvel ordre mondial est en train de naître. Pour le plus grand bien de l'humanité.

 

08:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : usa, syrie, gowrié, russie, onu, véto, kofi annan

Commentaires

Trop c'est trop!
En Syrie l'horreur indescrptible atteint des sommets et le monde attend de prenmdre une décision contre l'abominable dictateur Bashar et son armée d'assassins.

Ils accusent les terroristes venus d'ailleurs de commetre ces monstruosités.
Bandes de lâches,ils ne sont même pas capables d'assumer les atrocités qu'ils font subir au peuple syrien.
Honte à vous qui continuez à soutenir ce régime qui tue des innocents et détruit le pays.
Jusqu'à quand vous laisseront-ils le droit d'écrire vos brouillons sanguinolants et faire de la propagande pour ce fou assoifé de sang et de pouvoir?
Vous ne respectez pas la vie d'autrui alors vous ne ne devrez avoir droit à la liberté d'expression pour nous empoisonner la vie en soutenant ceux qui la supriment à d'autres.
Trop c'est trop Monsieur le médiateur.

Écrit par : Liberté Chérie H2O | 14/07/2012

@Liberté Chérie H2O, ou CO2, ou tous les liquides ou gaz que vous voulez être.
Rien ne sert à vous exciter comme cela. Venez avec des faits. "Votre" dernier massacre en date, il semblerait, selon nos propres médias, pourtant très réticents, que les "victimes" seraient dans leur écrasante majorité des...combattants armés. Ceci étant, vous avez parfaitement le droit de les qualifier, tout armés qu'ils soient, de civils.
Voici l'article du Point :
http://www.lepoint.fr/monde/massacre-en-syrie-la-majorite-des-morts-seraient-des-rebelles-13-07-2012-1485147_24.php
Voici aussi l'article de Romandie.com :
http://www.romandie.com/news/n/_Syrie_des_dizaines_d_insurges_parmi_les_morts_de_Treimsa_RP_130720121519-24-211532.asp
Il y en a d'autres si vous le souhaitez.
Des combattants armés, Chère Liberté. Pour votre information, un combattant armé est quelqu'un qui porte une arme et qui combat avec. Je vous laisse imaginer la réaction de nos forces de l'ordre, ici même, chez nous, face à un combattant armé, ce (lisez bien ce qui suit) quelles que soient ses motivations et quelle que soit la justesse de sa cause.
Quant à respecter la vie d'autrui, envoyez-moi, sur jsgowrie@gmail.com, une adresse où je pourrais vous envoyer des morceaux choisis des actions humanitaires de ceux dont vous semblez faire la promotion. Des morceaux que je n'ai pas le droit de publier sur mon blog, précisément pour cause d'horreur absolue. Vous y verrez vos gentils amis commettre des actions d'une humanité absolue.
Les yeux sont fait pour voir, les oreilles pour entendre, la bouche pour manger ET parler et...le cerveau pour réfléchir.
Présentez-moi des faits, tangibles, Cher(ère) ami(e) et je me rangerais tout de suite, je vous en donne ma parole, du côté des "gentils".
Croyez-moi, vous aurez énormément de peine.
P.S. Pour information, les faits "tangibles" sont tout sauf ceux relayés par nos médias ici. Exemple, parmi beaucoup d'autres, le massacre de Houla qui, d'après les observateurs mêmes de l'ONU, s'est révélé être l'œuvre de "VOS" gentils amis. C'est pour cela que plus personne, ici, ne veut qu'on en parle ou qu'une enquête soit diligentée là-dessus.

Écrit par : Cristobal | 14/07/2012

@ Liberté Chérie
Même si je peux parfaitement comprendre votre indignation, il reste que vous ne faites que répéter - sans aucun recul ni aucune preuve concrète - ce que vous lisez ou entendez. Et c'est bien le but visé par ceux qui ont élaboré cette opération de déstabilisation de la Syrie : mettre de leur côté les populations.
**
Si l'on écarte un bref instant le réflexe compassionnel sur lequel joue la propagande occidentale et que l'on prend assez de distance pour réfléchir, on s'aperçoit vite que rien ne s'emboîte.
Essayez de trouver un seul exemple d'un pays où la population armée se soulève en masse comme on nous le dit et qui malgré tout est toujours en place 16 mois plus tard.
Combien de temps par exemple, les Ceaucescu ont-ils tenu ? Et les prétendues "révolutions" colorées ? Géorgie, Ukraine ? Combien de temps ?

Etes-vous vraiment certaine de n'être pas manipulée par tous les médias ? Nous avons en Europe des dizaines de quotidiens et de magazines théoriquement d'opinion différnete mais comme pas magie ils sont tous d'accord sur un sujet !
Cela ne vous semble-t-il pas incohérent ? Tous ont la même source et aucun ne vérifie ? Les journalistes ne font plus ce qu'ils nous assènent à longueur d'année : vérifier, recouper, diversifier les sources... et cela vous convient ?

Sur ce dernier "massacre", l'Osdh même a reconnu que la majorité des morts étaient des rebelles, l'AFP a interrogé un porte de parole de l'ASL qui lui aussi a admis le fait. Avez-vous lu cela dans la presse ? Non !!! pour une fois aucun ne se rapporte à l'Osdh ! ça ne va pas dans le sens de la propagand habituelle.
Avez vous lu quelque part que la Turquie niait maintenant que la Syrie ait abattu son avion F4 (paru dans les journaux turc !!) puisqu'il n'y a aucune trace d'explosif sur les pièces repêchées ? bien entendu non !!!

Ne pas croire ce que l'on nous raconte n'est pas "soutenir le régime". Vous êtes comme George Bush qui proclamait "avec nous ou contre nous", "les bons et les méchants". Absence de réflexion et simplisme. C'est votre chois il est respectable, mais dans ce cas respectez aussi ceux qui réfléchissent et s'informent.

Écrit par : Chamaco | 14/07/2012

@Liberté Chérie,
Savez vous comment les syriens de l'iINTERIEUR appellent ceux que les media occidentaux appellent les "rebelles" ??? LES RATS !
Savez vous ce que les syriens de l'INTERIEUR demandent à leur gouvernement ??? D'ERADIQUER le pays de ces RATS qui rackettent, enlèvent, rançonnent, assassinent, massacrent. Par deux fois, ces rats ont voulu faire sauter un car scolaire avec 25 enfants à bord, et un arrêt de bus scolaire, à Damas. Grâce à Dieu, le chauffeur du car avait 5 mn de retard, la bombe a donc explosé avant son passage. L'armée avait désamorcé à temps, la bombe posée à l'arrêt de bus scolaire. Curieux, aucun media n'en n'a parlé, ni d'ailleurs la "très bienveillante" osdh (qui ne mérite pas de majuscule...).
Vous êtes en droit de croire qui bon vous semble, mais comme vous disent Christobal et Chamaco, posez vous donc les bonnes questions et expliquez nous, effectivement, comment et pourquoi le gouvernement est toujours en place ??? Pourtant, que d'argent dépensé par les bédouins, que de conseils dispensés aux rats, par l'Occident..... Est ce que la presse occidentale a parlé du dernier remaniement du gouvernement syrien ??? a t-elle dit que 4 opposants DE L INTÉRIEUR étaient rentrés dans le gouvernement ??? moi, en tout cas je n'ai ni lu, ni entendu quoique ce soit à ce propos.
Des amis tunisiens me disaient dernièrement : "les syriens sauvent l'Honneur des arabes, ils ne se laissent ni manipuler ni dicter leur conduite par l'extérieur" !!!!
Bonne journée.

Écrit par : Bahia | 16/07/2012

@Liberté Chérie,

Durcissement libanais vis-à-vis des activités de l’ASL sur son sol

À mi-chemin du militaire et du diplomatique, la décision du gouvernement libanais de suspendre l’aide médicale aux réfugiés syriens installés dans le nord du pays revêt une certaine portée sur le conflit syrien. Le cabinet du Premier ministre Najib Mikati a en effet dûment motivé sa résolution par le fait que « beaucoup de Syriens venaient au Liban pour des soins, en PRETENDANT QU'ILS SONT DES REFUGIES, mais ce n’est pas vrai« . Et le communiqué poursuit : « Ceci provoque une situation de chaos, et le Haut conseil (pour l’aide humanitaire) a besoin de temps pour réorganiser son assistance« .

Très clairement, le gouvernement libanais ne veut plus accueillir et entretenir les opposants armés syriens. QUI CREENT DE CONTINUELS, ET PARFOIS SANGLANTS, INCIDENTS FRONTALIERS AVEC LA SYRIE. Et qui, à Tripoli, et dans d’autres points du Nord-Liban, ONT SUSCITE, EN COLLABORATION AVEC DES GROUPES RADICAUX LOCAUX, DES INCIDENTS CONTRE DES ALAOUITES, DES CHIITES OU PLUS GENERALEMENT DES PARTISANS LIBANAIS DU GOUVERNEMENT SYRIENS. Dans les deux cas, l’armée libanaise a dû se déployer pour protéger la paix civile et un équilibre communautaire fragilisé. Voici quelques mois déjà, des membres du gouvernement avaient déjà exprimé leur refus de voir se s’implanter sur leur sol des CAMPS DE RÉFUGIES PERMANENTS SUSCEPTIBLES de se TRANSFORMER en BASES MILITAIRES de l’ASL et donc en FOYERS D'INSTABILITE intérieure et extérieure pour le Liban.

Ce geste symbolique doit être à l’évidence prolongé par une action militaire minimum, sous peine d’entacher la crédibilité et l’autorité de Beyrouth. De fait, le 11 juillet, le commandant en chef de l’Armée libanaise (depuis 2008), le général Jean Qawahji, avait déclaré dans un entretien au quotidien de Beyrouth As-Safir que le déploiement en cours d’une nouvelle brigade de l’armée sur la frontière avec la Syrie répondait non seulement à une NECESSITE DE SECURITE NATIONALE, mais aussi AUX DEMANDES de « citoyens » libanais EXCEDES PAR LES PROVOCATIONS et LE CLIMAT D'INSECURITE GENERES PAR LES GROUPES ARMES VENUS DE SYRIE...

Écrit par : Bahia | 16/07/2012

Les commentaires sont fermés.