23/06/2012

Zéro en maths. Double zéro en journalisme

Décidément, la source de la bêtise est intarissable. Nous savions déjà qu'ils ne savent pas lire, nous doutions qu'ils ne savent pas compter, mais, comment dire, nous ne pouvions pas imaginer qu'il pouvaient se surpasser à ce point.

Comment font-ils ? Je n'ai pas épluché le prospectus des différentes écoles de journalisme et me demande vraiment si une surconsommation de produits abêtissants ne fait pas partie du programme.

Ainsi, le plumitif du portail Swisscom, qui n'a pas signé son chef-d'oeuvre du jeudi 21 juin 2012, nous livre le bilan suivant d'une journée de "violences meurtrières" :

120 tués dont,

  1. deux tiers de civils (il ne fallait pas les oublier)
  2. plus de 40 soldats et...
  3. cinq rebelles armés.

Voici l'article dont il est question http://www.bluewin.ch/fr/index.php/139,612927/Syrie__un_p...

Premièrement, Deux tiers de 120, cela fait 80, civils. A cela il faut ajouter "plus" de 40 soldats, cela donne déjà plus de 120 tués. Où faut-il mettre les victimes manquantes ?

Deuxièmement, les 80 civils tués, ils l'ont été par qui ? par les 40 soldats, tués eux-mêmes par les rebelles ? Là, ça ne joue pas non plus. Reprenons. Les soldats tuaient les civils et se faisaient tuer par les rebelles. Mais alors, pourquoi les soldats ne tuent-ils pas les rebelles directement ? Voilà, nous y sommes : selon notre ministre des affaires étrangères et les journaleux de de quelques papiers recyclés, l'armée du régime réprime des civils pacifiques. J'aurais dû y penser depuis le début.

Troisièmement et c'est là que les choses se corsent vraiment, le même plumitif nous parle que tout cela est arrivé lors de violents combats. Entre qui et qui ? Entre les soldats et les civils ? Si ce n'est pas le cas (les combats se déroulaient entre l'armée et les terroristes) que faisaient les civils là ?

Résumons : l'armée du régime est allée réprimer des manifestants pacifiques, en tuant 80. Très fâchés, les rebelles sont arrivés et ont tué plus de 40 soldats, lesquels les attendaient tranquillement.

 

 

08:00 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : swisscom, rts, syrie, gowrié, asl, médias, burkhalter

Commentaires

Dans le dernier paragraphe de sa dépêche ci-dessous, l'AFP - pour la première fois - avoue implicitement les truquages de l'Osdh. Quand le mot "civils" change de signification en fonction des besoins !!
****
AFP 21/06/2012 à 11:49 - Au moins 15.026 personnes, en majorité des civils, ont été tués en Syrie depuis le début mi-mars de la révolte contre le régime du président Bachar el-Assad, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Au moins 10.480 civils, 3.716 soldats et 830 déserteurs ont été tués dans la répression et les combats.

L'OSDH comptabilise comme civils les hommes armés qui combattent le régime sans toutefois être d'anciens soldats.
****
Ce qui aboutit à masquer le nombre de "vrais" civils que notre société évoluée baptise maintenant "dommages collatéraux" et permet de noircir systématiquement la responsabilité du régime Al Assad, puisque de manière à peine voilée, les médias attribuent ces morts "civils" à l'armée syrienne et ignorent les meurtres, enlèvements et massacres commis par l'ASL et les "rebelles / mercenaires".

Comme nous le savons "en temps de guerre la vérité est la première victime", c'est pourquoi il est effectivement très important d'analyser la moindre phrase, d'en connaître précisément l'émetteur ou le relais, d'isoler chaque corps de phrase et de recenser les amalgames, raccourcis, non-dits, sous entendus et déclarations sans preuve ni source.

Écrit par : Chamaco | 23/06/2012

la responsabilité du régime Al Assad, puisque de manière à peine voilée, les médias attribuent ces morts "civils" à l'armée syrienne et ignorent les meurtres, enlèvements et massacres commis par l'ASL et les "rebelles / mercenaires"."

C'est pour mieux conditionner les "humanistes.. bien pensants" Le Hamas et Abbas sont les rois en la matière, suivis par les médias dhimmis. Ils n'ont pas mieux fait sous Pétain!

Ne vous leurrez pas Messieurs! Vous devez ces assassinats aux islamistes Frères Musulmans.

Un autre commentaire signé Patoucha ne serait que l'oeuvre de mon harceleur usurpateur de mon pseudo. IP et adresse électronique à confronter svp. Merci!

Écrit par : Patoucha | 24/06/2012

J'avais déjà constaté que nombre de journalistes ne savaient pas écrire correctement ; et voici que maintenant ils ne savent pas compter non plus.

O tempora, o mores !

Écrit par : Michel Sommer | 24/06/2012

.....et qu'ils lavent leur visage avec du pipi de chat....

Honte sur eux.... Que leur a t-on promis pour qu'ils descendent si bas....
La Syrie sortira vainqueur de ce sale traquenard et j'espère bien que tous ces journaleux seront
jugés pour mensonges et la mise en danger de la vie de tout un peuple.

Ils n'auront pas le droit de dire "on ne savait pas", ils savaient !

Écrit par : Bahia | 25/06/2012

Les commentaires sont fermés.