18/05/2012

Presse qui roule...parfois cool

Mais seulement parfois.

De temps à autre, comme si une mouche leur aurait piqués, des employés de quelques médias se réveillent, retrouvent un peu de leur dignité d'hommes et de professionnels et « essaient » de transmettre la vérité.

Alors que l'AFP, l'expresse, Médiapart, Valeurs Actuels, Le Monde, Libération, mais aussi la plupart de nos propres médias continuent leur militantisme actif pro-terroristes syriens, qu'ils persistent à appeler manifestants pacifiques, le Washington Poste vient de sortir au grand jour ce que nous avancions depuis le premier jour : les USA et les bédouins sont directement liés à la rébellion terroriste syrienne.

Les bédouins financent, achètent et fournissent, les Américains coordonnent et assurent l'acheminement et la logistique.

Voici, déjà, le lien vers l'article du journal en question.

http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2012/05/2...

TDG, Le Matin, Le Temps, les titres des montagnes fribourgeoises et ... la RTS, la super RTS, vont-ils en parler ? J'en doute. Ils attendent peut-être les instructions d'Al Jazeera.

Ainsi, les terroristes soutiennent maintenant ouvertement leurs camarades salafistes, que notre Ministre des affaires étrangères, le Conseiller Fédéral Burkhalter appelle manifestants pacifiques (c'est pour cela qu'il a fermé notre Ambassade à Damas). Il nous paraît dès lors plus que légitime que les premiers lésés, les Syriens, puissent se défendre par tous les moyens. Il nous paraît légitime et nécessaire que les syriens puissent porter la bataille chez les terroristes et sur leur terrain. Je crois qu'ils en ont les moyens. Il serait légitime, que dis-je utile et salutaire, que les Américains, les Français et les bédouins goûtent, chez eux, l'amertume de la tasse qu'ils font boire au peuple syrien. Ceci les calmera, peut-être, un peu.

Armer, financer, entrainer et assurer le soutien logistique aux « rebelles pacifiques » à New York, Doha, Paris, Istanbul ou Ryad, ce serait bien, non ?

 

08:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : presse, médias, washington poste, syrie, gowrié, france, istanbul, terrorisme, qatar, doha, ryad, usa

Commentaires

« Dites-leur ce qu'ils veulent entendre », déclarait Lénine.

Et si le lecteur, bien préparé, bien intoxiqué, se jetait aveuglément sur les fausses informations ? N’est-ce pas tout ce qu’on lui demande ?
La désinformation ne peut s’implanter que si la cible a été conditionnée et que les relais sont en place.
Il est évident que sans « client » et sans « agent » la manipulation est impuissante.
Le désinformateur et ses relais sont là pour satisfaire une demande (même si celle-ci est suggérée, implantée, voire inconsciente).
Les faits réels importent peu. Ils ne sont utiles que si l’on peut les retourner, les nier, les déformer, les falsifier.

Alors, le lecteur qui ne sait pas voir n’a - après tout – que ce qu’il mérite : le mensonge.

Écrit par : Chamaco | 18/05/2012

@Chamaco,
Je ne puis qu'être entièrement d'accord avec vous. c'est ce que j'appelle moi-même, parfois : ils peuvent se le permettre puisqu'ils s'adressent à des cons.
N'empêche, être à leur trousse, tout le temps, leur montrer qui ils sont en réalité, est, à mon sens, toujours utile. même s'ils n'ont plus la moindre conscience, ni fierté, professionnelle ou pas.

Écrit par : Jean Gowrié | 18/05/2012

@ Jean Gowrié

Bien entendu la traque doit se poursuivre !
Ne jamais les laisser en repos, relever leur moindre faiblesse, leur moindre mensonge.
Le problème reste le nombre d'exemplaires qui sort des mêmes élevages où l'on cultive l'absence de réflexion et de courage.

Écrit par : Chamaco | 18/05/2012

dites leurs ce qu'ils veulent entendre,désolée ça prend plus on est plus au temps du goulag,même en Suisse pays réputé pour ces Con.citoyens
Parcontre certains esprits mal-intentionnés et souvent forts manipuilateurs on peut l'être dès sa naissance grâce à l'héritage génétique ceux là hélas vous aurez beau leur démontrer que tout est faux,ils se délecteront à savourer ces mensonges qui seront ensuite utilisés à bon escient dans le but de pouvoir se venger envers de plus démunis qu'eux.
Fort heureusement le destin leur renvoie la balle et tout penauds ils viennent pleurer ne comprenant pas pourquoi le destin s'acharne soudain sur eux ,c'est qu'à force de lire des horreurs le cerveau fini par rendre au centuple cet exercice d'une lecture d'horreurs qu 'il est le premier à condamner .Tout le monde n'est pas né pour être journaliste et encore moins analyste surtout une ou un manipulateur et ils sont nombreux

Écrit par : lovsmeralda | 18/05/2012

...et maintenant le Yemen?
Je en sais pas ce que vaut le président Abd Rabbo Mansour Hadi, mais j'ai l'impression d'un scénario à la "syrienne"...

Écrit par : Fred | 21/05/2012

Les commentaires sont fermés.