10/02/2012

Syrie : votre responsabilité est totale

Ce billet sera extrêmement court.

Ce matin Alep s'est réveillée sur le bruit de deux énormes explosions. Les terroristes, dont nos politiciens et, surtout, nos médias, chantent les louanges, oui, je le répète, chantent les louanges, ont fait exploser des voitures au beau milieu d'une rue passante.

Je vous laisse visionner ces images atroces.

Capture.PNG

 

 

 

 

 

 

 

La responsabilité de nos politiciens et de nos médias est totalement engagée.

11:05 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : suisse, tsr, média, tdg, gowrié.syrie, terrorisme

Commentaires

J'espère que La Russie et la Chine vont cesser de faire l'idiot et vont ouvrir leurs yeux. Où est l'ONU, Montrez au monde que vous êtes capable!!

Écrit par : faire-part naissance | 10/02/2012

@ faire-part naissance

Si quelqu'un à besoin d'ouvrir les yeux, je pense que c'est vous-même!

Vous ne m'avez pas l'air de savoir qui se cache derrière les terroristes meurtriers en Syrie

Quand vous vous serez renseigné(e) sur la situation politique et sur les intentions de chacun dans cette partie du monde, peut-être remercierez-vous la Chine et la Russie d'avoir prévenu une sale guerre beaucoup plus dangereuse que celle qui s'est abattue sur l'Irak avec, à l'époque, aussi "d'excellentes bonnes" raisons d'attaquer ce pays!

Connaissez-vous le Général Américain Wesley Clark?

Voici un message de sa part qui vous est particulièrement destiné:

http://www.youtube.com/watch?v=vE4DgsCqP8U

Version plus courte:

http://www.youtube.com/watch?v=e8ya295inZc

Bonne lecture!

Écrit par : Fred | 11/02/2012

@ faire-part naissance

Comment pouvez vous dire pareilles monstruosités !! La presse bien pensante occidentale se
garde bien de montrer la foule syrienne en liesse accueillant le premier Ministre russe à Damas, dont lien ci-dessous :

http://fr-fr.facebook.com/media/set/?set=a.251330088276358.60103.119142914828410&type=3

et celui d'un journaliste allemand qui a le courage de ses opinions (grâce à Dieu, il y en a d'autres...)

http://europeunitairedemocratesocialiste.over-blog.com/article-journaliste-allemand-les-medias-couvrent-les-evenements-en-syrie-d-une-facon-degoutante-99119955.html

Je m'étonne que le comportement de l'émir quatari dont la moitié de son mouchoir de poche de
territoire est occupé par l'armée américaine, qui achète le monde à coup de dollars, qui a organisé un coup d'état contre son père, lors d'un de ses voyages, voici une quinzaine d'année, avec l'aide des américains parce que celui-ci menait une politique qui ne convenait pas à l'Amérique.. Dites moi, quelle honneur ont les occidentaux de soutenir un monstre qui poignarde son propre père dans
le dos !

je m'étonne que vous ne réagissiez pas aux comportements sadiques et criminelles des séoudiens, quand la femme est passible de prison si prise en "flagrant délit" de conduite de véhicule, qui n'a aucun droit, bref qui est considérée comme "la cinquième roue de la charette", d'un pays qui envoie ses troupes au Bahrein et au Yemen pour mater dans le sang les opposants au régime, sous l'oeil bienveillant des américains basés chez eux... et dont personne ne parle...
Ce sont les mêmes qui appellent à la démocratie en Syrie, qui demande à Bashar el Assad de démissionner... Si la situation de la Syrie n'était pas devenue si tragique, on trouverait tout cela cocasse...

Je m'étonne encore que vous ne soyez pas choqué(e) lorsqu'on jette en pâture au bon peuple français, au bon peuple anglais un sondage pour savoir s'il faut aller guerroyer en Syrie... Et oui, la vie du peuple syrien vaut si peu aux yeux des occidentaux qu'on la joue à pile ou face !!

Je m'étonne encore que vous ne soyez pas choqué(e) lorsqu'on prend en main la vie de la Première Dame de Syrie, qu'on truque les photos montrées à la télé en parlant de sourire figé, et qu'on raconte tout et n'importe quoi sur sa vie. Non mais, vous vous rendez compte, qu'Asma el Assad a le culot d'épauler et de soutenir son mari dans ces moments difficiles, elle ose lui rester fidèle, mais quelle horreur !!!! Ci-dessous un lien montrant une vidéo prise récemment dans un orphelinat de Damas lequel a été touché lors des récents attentats perpétrés il y a un peu plus d'une semaine, par les....." pacifiques" soutenus par l'Occident. Une vidéo pleine de fraîcheur et d'émotion. D'ailleurs pour votre info. Le couple el Assad donne chaque semaine une de leur journée à un orphelinat et déjeune avec les orphelins, depuis qu'ils sont au pouvoir. Asma el
Assad travaille beaucoup dans le social et aide les femmes dans les quartiers difficiles, notre chère presse occidentale se garde bien d'en parler... Je me demande comment les journaleux osent encore se regarder dans leur miroir lorsqu'ils font leur toilette...

http://www.youtube.com/watch?v=F-f97xK1o9E

Je m'étonne que vous ne soyez pas choqué(é) par l'Occident qui va semer la désolation après avoir affaibli tout un peuple en imposant un embargo durant 20 ans en Irak, depuis 12 ans en Syrie, et malgré tout, quoiqu'en dise la presse occidentale, le peuple syrien soutien encore et toujours son Président.... Vous parlez d'un courage, massacrer un peuple qui n'a plus rien.... un peuple affaibli....

... et pour terminer, lisez attentivement les
Les dix stratégies de manipulation de masses, tellement vraies selon Noam Chomsky !

le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l'éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu'à maintenir le public dans l'ignorance et la médiocrité.

PRESSENZABoston, 9/21/10PRESSENZA Boston, 21/09/10 1/ La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.
Noam Chomsky3/ La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.
4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.
5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge
La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements...
7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte...
9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto- dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!...
10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

Écrit par : Bahia | 12/02/2012

@ faire-part naissance

Juste pour éclairer votre lanterne...

Entretien AVEC AHMED MANAÏ, OBSERVATEUR DE LA LIGUE ARABE EN SYRIE

http://nawaat.org/portail/2012/02/07/ahmed-manai-la-ligue-arabe-a-enterre-le-rapport-des-observateurs-en-syrie

Écrit par : Bahia | 12/02/2012

Les commentaires sont fermés.