02/02/2012

Le scandale syrien

Capture.PNG

Scandale. C'est ainsi que « l'excellent » ministre des affaires étrangères de la Gaulle, qualifie la situation en Syrie. La seule chose que cette excellente personne oublie de faire, c'est de nous dire pourquoi. On peut cependant deviner : ce serait ce qu'il appelle, avec insistance, la répression, par le régime, du mouvement populaire pacifique. Dans cette dernière partie de la phrase, on trouve :

1. Mouvement populaire. Ainsi, on nous vend depuis des mois la « popularité » du mouvement. Dites-vous bien que, après dix mois d'un bourrage de crâne inconnu jusqu'alors dans l'histoire, 55% des Syriens seraient pour le maintien du président actuel au pouvoir. Il se trouve que ce sondage a été commandé par le Doha Debates, un institut Qatari. On ne peut donc pas les soupçonner d'être à la solde du régime. Il est aussi vrai que 81% des Arabes, ainsi que les USA ez leurs vassaux, souhaitent son départ. Le problème, pour eux, est que Assad est le Président de la Syrie et non pas des Arabes, Américains.  ou autres.

Capture Doha Debates.PNG

 

 

 

Ce sondage, à l'instar du rapport de la Commission des Observateurs de la Ligue ARABE en Syrie, personne n'en parle, encore moins nos valeureux guerriers de l'information qui seraient même prêts à prétexter jusqu'à leur ignorance de l'existence de ces documents.

Le voici aussi, ce rapport, totalement ignoré par nos politiques et nos médias. Il n'a même pas été présenté hier, lors de la réunion de Conseil de Sécurité censé condamner la Syrie.

Capture rapport observateurs.PNG

 

 

 

2. Pacifique. Oui, certainement. Je ne sais comment ils font, ils doivent certainement l'apprendre aussi dans leur formation, mais ils vont maintenant jusqu'à parler de « combats » entre l'armée régulière et des « insurgés » tout en qualifiant l'attitude de cette même armée de répressive. Si je comprends bien, les forces de l'ordre, en combattant des terroristes armés, exerce une répression sur ceux-ci. Bon, j'apprends quelque chose.

Allez, juste pour vous, quelques images de ces manifestants pacifiques.Manifestants armés (2).jpg

Avant-hier, Al Jazeera et quelques unes de ses succursales d'ici ont rapporté avec jubilation la « prise » de quelques quartiers de la banlieue de Damas par les insurgés wahhabites. Al Jazeera a même annoncé que le « régime est tombé » alors que certaines succursales, un peu plus prudentes, parlaient de la « fuite » de la famille du président syrien. Ce sont les mêmes qui, quelques heures après, ont recommencé à appeler à l'aide de la communauté internationale et à la protection de la population « civile pacifique ». Raison ? L'armée a mis en pièces les terroristes, certainement pacifiques.

L'autre sujet de scandale, toujours selon l'excellent Juppé, concerne l'attitude de la Russie face à la même problématique.

Ma question est extrêmement claire, sérieuse et simple : Qu'y a-t-il de scandaleux dans l'attitude de la Russie ? Son soutien inconditionnel à la Syrie ? De quoi se plaint-on ? Eh bien, chers amis, chacun fait comme il peut. Les USA soutiennent des monarchies pétrolières où le rêve ultime de toutes les femmes est de conduire une voiture, où l'on décapite, lapide et coupe les mains à tour de bras et ce n'est pas un jeu de mots. Ils installent des islamistes fondamentalistes en Tunisie, Egypte, Libye et bientôt au Yémen, lesquelles s'empressent de déclarer la Charia comme loi fondamentale du pays, pourchassent les minorités et les déclarant mécréants.

Alors, le soutien de la Russie à la Syrie n'est pas seulement un droit mais un devoir, moral. Le droit et le devoir de s'opposer à un ordre soi-disant mondial qui n'a semé que malheurs et désolation. Le droit et surtout le devoir de faire un tant soit peu de ce pays le dernier rempart où les vagues wahhabites finiront toujours et systématiquement par se briser.

Celles et ceux qui se scandalisent maintenant parce que les autorités syriennes pourchassent les terroristes, financés et armés par les monarchies wahhabites et dont un bon nombre, les touristes du Jihad, viennent d'Egypte, de Libye, de l'Arabie Saoudite et d'ailleurs, n'avaient qu'à être tout aussi véhéments à dénoncer les centaines de milliers de morts, les tortures, les viols et les meurtres de l'armée américaine en Iraq.

Espèce de lâches.

 

08:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : scandale, syrie, juppé, russie, iraq, irak

Commentaires

...tout ça évidemment pour s'installer en Iran!

D'ailleurs l'envoi de troupes US continue d'aller bon train:

http://french.ruvr.ru/2012/02/01/65105166.html

Quand à la Syrie, le vent de l'information, pardon, de la propagande, tournera-t'il?
Voir l'excellent Louis Denghien:

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28987

et

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=listByAuthor&authorFirst=Louis%20&authorName=Denghien

...et n'oublions pas de surveiller l'USS Enterprise (vous savez, ce vieux porte-avion qui devait aller à la casse en 2012 et qui est envoyés par les US dans le détroit d'Ormuz pour servir de cible à une torpille israélienne qui sera attribuée à l'Iran et qui donnera le prétxte aux US de déclencher l'attaque sur l'Iran...sauf si cette info est suffisamment répandue avant que cela ne se produise et que les US verraient alors leurs stratégie démasquée)

Écrit par : Fred | 02/02/2012

« L’être humain est aveugle et sourd à l’égard du monde qui l’entoure, mais il pressent une sorte de rhumatisme quand son propre destin est en jeu. » Juli Zeh


Et trop peu comprennent que leur destin est déjà compromis.

Écrit par : Le Plébéien | 02/02/2012

Les commentaires sont fermés.