24/12/2011

Attentats terroristes à Damas : les responsables

Sans préambules, les responsables directs de ces attentats sont :

Les Américains

Les Français

Les Qataris

Les Saoudiens

Ainsi que l'ONU et son cortège d'agences à la solde des Américains

Avant eux, j'accuse en premier les remplisseurs de colonnes de journaux, s'appelant abusivement journalistes, devenus porte-paroles et antichambre « exclusifs » des représentants  des terroristes ici, attisant sans raison la haine contre ce pays et ses autorités. Ils ont délibérément fermé la porte de l'information aux autres voix pratiquant ainsi une censure sans précédent. Par qui sont-ils payés ? Pour qui roulent-ils ? C'est uniquement en relevant ces écarts et ces manquements aux règles les plus élémentaires de la déontologie que je me suis vu ouvrir les portes de la censure : mon blog est enlevés des blogs citoyens.

Les articles incriminés peuvent être consultés ailleurs sur mon blog. Je rappelle seulement que le summum fut atteint lordsque les journaux romands ont rapporté, dans un mouvement parfaitement concerté, les menaces directes dont faisait l'objet un opposant syrien de la part d'un soi-disant agent des services secrets syriens, lequel agent aurait même été photographier par les journalistes en question et une plainte fut déposée. Où en est-on de cette histoire ? La question est bien évidemment posée aux journalistes.

Attentats à Damas, Jasmin.JPG

Au journal de19h30 de samedi, alors que le présentateur parlait de ces attentats qui, rappelons-le, ont causé la mort de plus d'une cinquantaine de victimes innocentes, celui-ci n'a pas oublié d'exécuter les consignes des représentants des terroristes ici : il a rappelé que les insurgés accusent le régime d'avoir organisé lui-même ces attentats. Quelle abjection.

Les Américains trainent les terroristes d'Al Qaïda derrière eux partout où ils vont, comme par hasard. L'Alliance objective entre Américains et AL Qaïda n'a plus besoin d'être prouvée : Au cours des derniers mois, certains journaux arabes, favorables ont évoqué l'infiltration en Syrie de 600 à 1 500 combattants du Groupe islamique combattant en Libye (GICL) renommé depuis novembre 2007 Al Qaida en Libye. Fin novembre, la presse libyenne a relaté la tentative de la milice de Zintan d'arrêter Abdelhakim Belhaj, compagnon d'Oussama ben Laden, chef historique d'Al Qaida en Libye, devenu gouverneur militaire de Tripoli par la grâce de l'OTAN. La scène a eu lieu à l'aéroport de Tripoli, alors qu'il partait en Turquie. Enfin, des journaux turcs ont évoqué la présence de M. Belhaj à la frontière turco-syrienne.

La leçon et, partant, défaite que la Syrie infligera à ceux qui ont crû pouvoir la descendre sera historique et exemplaire. J'en prends des paris là-dessus. Ce que les Américains n'ont pas pu, ou voulu, faire, la Syrie le réussira...beaucoup plus aisément qu'on ne le croit.

Jasmin 2.JPG

 

 

 

08:03 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : usa, france, juppé, hayoun, tsr, tdg, le temps, syrie, suisse, terrorisme, terroristes, islam, islamisme

Commentaires

Certains le disaient tout bas, d'autres le pensaient vivement, en voici la preuve.....

http://youtu.be/2pY4WNVM7bg

Écrit par : Bahia | 29/12/2011

Si le censeur de tdg se permet de retirer votre blog des blog citoyens consolez-vous. Ce journal n est pas celui de journalistes...
Voilà même des années que l on peut voir des divergeances dans la presse entre le matin et le soir ou le lendemain. Même les services secrets me font rire. Dernière grosse bourde que j ai remarqué : j allume euronews le jour du massacre d'Oslo. Fin d après-midi la bombe explose. Euronews fait etat que la.piste Vraisemblable serait Al Qaida a cause de soldat en Irak. 3h après on avait la vérité. Un taré d extrême droite d ailleurs mieux traité qu un terroriste.
Une autre fois c était au zapping. Une image avec des gens qui disaient une version sur Tf1 et une autre sur France 2. À mourir de rire. Le plus drôle c est les gens qui prennent le Tj tres au sérieux...des journalistes qui ne vont même plus enquêter leurs infos...

Écrit par : Plume noire | 30/12/2011

@Plume noire,

D'abord merci de toutes vos contributions. Ensuite, sachez que, depuis le début de cette semaine, mon blog est réintégré dans les blogs citoyens. Je vous remercie sincèrement de votre soutien. Je remercie aussi le responsable des blogs pour son Faire-Play et espère que cela continuera. Pour ce qui est des versions diffusées simultanément sur deux chaînes mais chacune racontant une autre histoire, cela prêterait effectivement à rire si ce n'est que les effets sur l'opinion publique en sont désastreux. Si ce n'est aussi que des politiques, tout autant désastreuses, sont pensées et appliquées sur ces bases là. Puisque vous avez tant contribué sur le cas BHL, et bien voyez-en le résultat. Je vais vous révéler quelque chose que je trouve extraordinaire et qui montre qu'il ne s'agit en aucun cas ni de maladresses ni d'un travail journalistique bâclé mais d'un plan mûrement réfléchi dans le but de nuire. J'ai déjà, en d'autres occasions, présenté des documents provenant d'Irak et datant des années 2003-2006 et présentés par nos médias comme se déroulant en 2011 en Syrie. Voici le dernier : il provient de la chaîne d'informations FOX. Ce sont des images d'émeutes filmées en Grèce et présentées comme provenant de...Moscou. On s'excuse après ? Et alors ? Qu'importe, le mal est déjà fait.
Lisez et regardez bien ce qui suit : c'est fabuleux.
J'ai toujours soutenu qu'il n'y a rien, absolument rien, de spontané dans ces soi-disant révolutions arabe. Que le tout est pensé et planifié très longtemps en avance. J'en ai présenté maintes preuves. En voici l'ultime : ils s'attaquent maintenant à la Russie avec exactement les mêmes méthodes : contestations, manifestations (pacifiques), etc.

http://www.dailymotion.com/video/xnaill_les-merdias-occidentaux-encore-pris-en-flag-de-desinformation_news

Des images d’Athènes pour illustrer les protestations de Moscou
Embarras pour Fox News

Fox News, la chaîne de télévision d’information américaine, a reconnu avoir diffusé le 7 décembre des images filmées pendant les émeutes en Grèce pour illustrer les protestations contre les résultats des élections en
Russie. «Il y eu une erreur, et la bande vidéo a été retirée du site», a déclaré le chef de Fox News, John Stack, jeudi soir dans une interview accordée à l’émetteur radiophoniquerusse Golos Rossii.
Bien que l’erreur ait été constatée presque tout de suite, la bande vidéo ne fut éloignée du site que le jour suivant, selon Golos Rossii.

D’après le portail de nouvelles newsru.com, ce sont des journalistes des chaînes de télévision russes Westi et Russia Today (RT) qui ont découvert cette «erreur». Les 30 premières secondes de cette bande vidéo montrent des rues en flammes, des bagarres sanglantes et des cocktails Molotov que les manifestants en vêtements d’été ont prétendument jetés contre les policiers. Pendant cela, on pouvait observer des affiches en grec et des palmiers à l’arrière-plan.
Ce qui a surpris, c’étaient aussi les casques blancs des policiers qui ne font pas partie de l’uniforme des policiers russes.

En parallèle avec les images, une présentatrice affirmait que les manifestants protestaient contre le Premier ministre russe Vladimir Poutine. Juste après viennent de véritables scènes filmées à Moscou dans lesquelles une femme et un homme racontent pourquoi ils participent aux protestations contre les irrégularités éléctorales. Russia Today rend attentif au fait que ce n’est pas la première fois que des chaînes de télévision occidentales déforment des événements
en Russie.

Ainsi, il y a un an, la chaîne américaine CNN a diffusé un reportage inventé sur des manifestations de masse des habitants de l’Extrême-Orient russe contre la réduction des fuseaux horaires. Cette contribution était accompagnée
d’images de la place du Manège de Moscou où, le 11 décembre 2010, avaient eu lieu des bagarres entre nationalistes et fans de football qui voulaient évoquer le souvenir de leur camarade Jegor Sviridov, qui avait probablement été assassiné par des Caucasiens peu de temps auparavant. A l’époque, CNN avait diffusé ses excuses. •

Source: Ria Novosti du 9/12/11

Vidéos :

Écrit par : Jean.- S. Gowrié | 30/12/2011

Les commentaires sont fermés.