19/12/2011

Les Américains se retirent d'Irak

Mission Accomplished.jpg20 mars 2003, après une préparation « médiatique » de plus d'une année, les Américains et leurs « alliés » occupent l'Irak pour le débarrasser de son dictateur sanguinaire et, surtout, débarrasser le monde des armes de destruction massives, que le Monsieur possédait.

Neuf ans après, le dictateur est pendu, la démocratie est installée et les armes de destruction massive sont...euh, où sont-elles ?

Cela devient vieux ? Non, je ne le crois pas car, de même que nous, pardon, VOUS avez tout gobé alors, vous gobez tout maintenant et vous goberez tout demain.

Je regardais ce vendredi une émission qui traitait des événements à Falluja, haut lieu de la résistance, et de la répression américaine (tiens, ce mot m'est familier. Il provoque l'ire de remplisseurs des colonnes de journaux et des bons pensants qui, alors, sont restés étrangement silencieux). A Falluja, les Américains, après avoir fermé la ville (on accuse aujourd'hui les autorités syriennes de faire la même chose) ont rasé tout sur leur passage, poursuivant les « insurgés » jusqu'à l'intérieur des mosquées pour les massacrer. Exécutant des blessés qui se trouvaient par terre, utilisant des armes interdites, parmi lesquelles se trouvent des armes à composantes atomiques.

Quelques mois après le début de l'invasion de l'Irak, Bush fils, alors Président des USA, fait atterrir son hélicoptère sur un destroyer où l'on avait posé une énorme banderole sur laquelle on pouvait lire : « mission accomplie »

Neuf ans après, son successeur, en qui la terre entière, pauvre d'elle, croyait tellement, se retire de l'Irak en déclarant : nous partons avec le sentiment du devoir accompli.

Voici le bilan du devoir accompli en Irak par les Américains :

baniere_TortureIrak1.jpg

Morts civiles : entre 560'000 et 1'000'000

Nombre de blessés : plus d'un million et demi

Déplacés à l'extérieur du pays : 4'000'000

Déplacés à l'intérieur du pays : 2'500'000

Nombre d'orphelins : 2'500'000

Le summum fur atteint lorsqu'il, Obama, a déclaré : nous espérons que les Irakiens « sauront » faire face au danger du terrorisme qui les guette.

Mais alors, ce n'est pas encore fait ?

Voici le visage du nouvel Irak libre et démocratique. Ce qui n'empêche pas certains, éternels invités de ce coin blogs, de louer les efforts des Américains pour pacifier le monde et y apporter sécurité et prospérité. N'hésitant même pas à qualifier cette action de « morale ».

Un minimum de morale, et d'humanité, vous ferait le plus grand bien. Seulement, en êtes-vous capables ? J'en doute.

 

09:04 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : iran, irak, syrie, suisse, gowrié, usa, amérique, médias, guerre, morale, printemps arabe, terrorisme

Commentaires

Hou là, d'où viennent vos chiffres?

Écrit par : JF Mabut | 19/12/2011

@J-F Mabut,

Qu'est-ce qui vous gêne dans ces chiffres ? Que ce soient de bons chrétiens américains qui aient commis les pires atrocités sur les méchants musulmans, une main sur la Bible et l'autre sur une arme ?

Écrit par : tiensdonc | 19/12/2011

@JF Mabut (Hou là, d’où tenez-vous ces chiffres)

Entre autres, M. Mabut, d'un reportage passé vendredi dernier sur Al Jazeera. Ne me dites pas qu'Al Jazeera ne vaut rien, elle est le fournisseur officiel de toutes les informations sur le "Printemps arabe". Mais je ne m'en contente pas, moi. Voici, entre autres, un article assez complet sur le sujet provenant de "Le Monde" :
http://www.lemonde.fr/international/article/2008/03/19/cinq-ans-apres-le-debut-de-la-guerre-en-irak-incertitudes-autour-du-nombre-d-irakiens-tues_1024896_3210.html
Cet article date de...2008. Vous pouvez imaginer l'augmentation des chiffres depuis. Lisez surtout le passage parlant du nombre de morts supérieur à celui constaté sous le règne de Saddam Hussein.
Notez aussi que Le Monde site The Lancet, ainsi que l'ORB.
Quant aux réfugiés, je vous offre l'étude d'Amnesty International. Cela me ferait plaisir si vous disiez qu'Amnesty International ne vaut rien.
http://www.amnesty.org/fr/news-and-updates/report/iraqi-refugees-facing-desperate-situation-20080615
Ce même rapport indique que la Syrie a accueilli, à elle seule, sans doute plus d'un million de réfugiés. Comme l'histoire est marrante, n’est-ce pas M. Mabut ?
Enfin, en prenant des chiffres de morts, comme tout cela est macabre, se situant entre 200'000 et 600'000 et en les multipliant par le nombre moyen d’enfants par famille (officiellement 4.18) on arrive à 836'000 à 2'508'000 d’orphelins.
Je peux vous en citer bien d'autres.
Cela étant, M. Mabut, qu'est-ce que cela aurait changé à l'affaire si le nombre, de morts p.ex. était de 150'000. 200'000 ou autres ?
Voyez-vous, M. Mabut, dix ans avant le début de la « libération » de l’Irak, on a posé la question suivante à Madame Albright, alors Secrétaire d’Etat des USA :
Lesly Stahl (journaliste américain, CBS) : Madame Albright, nous apprenons que plus d’un demi million d’enfants irakiens sont morts à cause de notre politique envers ce Pays. Je veux dire c’est pire qu’Hiroshima.
Madeleine Albright : c’est un choix difficile mais je crois que cela en vaut la peine.
Voilà, M. Mabut, l’esprit l’emporte sur les chiffres, qui n’en sont que le résultat arithmétique. Et ne me dites pas que Saddam Hussein n’est pas une meilleure alternative. Vous me décevrez alors beaucoup.
Bien à vous.

Écrit par : Christobal | 20/12/2011

... Et dans leur cynisme, les américains, par la voix du républicain Dana Rohrabacher
déclarent :

"Nous apprécierions que l'Irak, le jour où il sera prospère, rembourse les frais que nous avons engagés pour les aider à établir la démocratie", a ajouté le député US, en visite en Irak à la tête d'une délégation bipartisane du Congrès.
"Nous espérons que sera envisagé un remboursement parce que les Etats-Unis sont actuellement très près d'une très grave crise économique et nous pourrions utiliser l'aide des autres après nous être préoccupés de leur situation", a-t-il poursuivi Il a, en outre, indiqué que son raisonnement valait également pour la Libye. "Si les Libyens, par exemple, veulent payer, compenser les Etats-Unis pour ce que nous dépensons pour les aider à passer cette période agitée, c'est une bonne chose", a-t-il dit.

De telles monstruosités me laissent sans voix !!!

Écrit par : Bahia | 29/12/2011

Les commentaires sont fermés.