16/11/2011

Goldman Sachs sauve l'Europe

Il y a de cela 3 jours, le vieux président italien chargeait Mario Monti de constituer un nouveau gouvernement. Le mot d'ordre : sauver l'Italie.

Voici, déjà, ce qu'en disent les commentateurs : « une personnalité sérieuse et respectée, négociateur habile et intransigeant, fin technicien, grand connaisseur des marchés financiers, etc., etc., etc.). On se demande où il se cachait jusqu'à présent.

Je crois que c'est au même moment que Lucas Papademus a été appelé au secours de la..Grèce. Vous l'auriez compris : on utilise les même termes élogieux pour le qualifier. Et voilà quelques colonnes de journaux remplies.

Bien.

Voyons maintenant les premières déclarations de ces super héros et de leurs entourages respectifs, ainsi que, pourquoi s'en priver, de quelques commentateurs et spécialistes, encore eux, bien informés et très qualifiés.

1.       Lutte contre la spéculation (on l'entend à longueur de journée).

On comprend que la guerre est désormais déclarée contre Goldman Sachs et les autres.

2.       Mesures draconiennes pour combler le trou béant des finances publiques .

On rappelle que Goldman Sachs conseille à ses clients de spéculer contre les dettes publiques, entre autres et surtout celle de la Grèce. La guerre leur est donc déclarée. On rappelle aussi que c'est Goldman Sachs qui a guidé et aidé les autorités grecques à masquer et falsifier l'état des finances publiques. Goldman Sachs fut nommée banquier conseil du gouvernement grecque au moment même où elle spéculait sur la dette du pays.

3.       Séparation des activités de crédit, désormais très honorables, de celles d'investissement (très joli nom donné aux activités de spéculation). Ces dernières seront désormais soumises à des contrôles très stricts.

Goldman Sachs et les autres seront désormais sous la tutelle des gouvernements.

Inutile et dresser toute la liste, c'est fastidieux et sans intérêt.

Il y a cependant un « petit » hic ! Savez-vous quel est le trait commun entre Monti et Papademus ? Ils sont tous les deux des anciens de...Goldman Sachs. Trait d'union entre Mario Monti et Lucas Papademus

N'est-ce pas fabuleux ?

Des pompiers pyromanes, en quelque sorte.

Le triomphe des financiers spéculateurs n'a jamais été aussi complète.

Réjouissons-nous...tout va bien

 

Commentaires

Hello

Je pourrais dire que tu enfonces des portes ouvertes, mais en réalité, la TdG du 14.11.11, qui consacre 2 pages à Super Mario (et quelles pages: la Une et la 2ème intérieure! Sans parler d'un Editorial, en 1ère page bien sûr, lucide, courageux, objectif et sincère ), parvient à accomplir une prouesse absolument fantastique dans le monde des medias (je devrais dire: des Mainstream Medias?), à savoir:
Ne PAS évoquer le passé GS de Super Mario ! (à moins que cela m'ait échappé), ni de ses ex-collègues Draghi et Papademos
Je trouve ça vraiment extraordinaire
J'en viens à me demander si toutes les théories "conspirationnistes" n'ont finalement pas un fond de vérité (et même si certaines ne colportent pas LA Vérité)

En fait, je voulais surtout te faire un petit cadeau
Il est contenu dans ce lien (si ça se trouve, tu savais déjà, mais au moins tes lecteurs y ont maintenant aussi accès):

http://www.wikistrike.com/article-roland-dumas-israel-controle-la-france-88798212.html

L'article de Wikistrike, et le livre aussi certainement, contient quelques propos intéressants sur la Syrie...

PS: En même page 3 de la TdG, quelle apologie de "Berlu":
-"Avril 2009, catastrophe à l'Aquila. Il saura émouvoir l'Italie" (Heureusement qu'on nous le montre en photo en avion au-dessus des ruines, ça image bien son implication dans la catastrophe).
-Puis, souriant "Dimanche 13 novembre 2012 (pourquoi ça me fait penser au départ de C. Blocher du CF?) Berlusconi vient de démissionner. Il salue ses supporters"
Ahurissant: tous les medias de la planète, ou presque, nous on montré un Berlu sortant la tête basse par une porte dérobée, alors que dehors la foule le huait...
La Tdg, elle, nous le montre souriant et triomphant
Ouhais. Mea culpa, je ne peux plus soupçonne la TdG d'être Mainstream Media

PPS: Merci à Marian Stepczinski (page 2) qui, à l'opposé de beaucoup d'intervenants, nous apporte des informations et des explications claires, sincères et objectives

Amitiés
Fred

Écrit par : fred | 16/11/2011

Bonjour, qu'est-ce que vous entendez exactement par spéculer CONTRE la dette des états? C'est assez vague, c'est quoi ce qu'ils conseillent? Et sinon, je suis d'accord, franchement, les thèses conspirationnistes sont parfois grossières et navrantes, mais la réalité est chaque jour plus affligeante, plus c'est gros, plus ça passe...

Écrit par : kalish | 16/11/2011

A kalish, C'est un peu technique et c'est pour cela que je l'ai présenté d'une manière aussi simple. Disons que Goldman Sachs a joué un double jeu : d'un côté, cette banque d'investissement, nommée conseiller de l'Etat Grecque, a aidé ce dernier à maquiller et dissimuler une partie importante de sa dette (là aussi c'est assez technique, en transférant une bonne partie de la dette du bilan de l'Etat en Hors bilan). Rien que pour ses "conseils", Goldman Sachs touche entre 250 300 millions de dollars. Goldaman Sachs a :
1. Utilisé des obligations basées sur la dette grecque, mais en manipulant les cours de change, donc la valeur de la dette.
2. En incorporant des recettes futures, comme p.ex. des taxes aéroportuaires, dans la comptabilité nationale.
C'est en même temps que Goldman Sachs conseillait à ses clients de spéculer contre la dette grecque (c-à-d à la baisse = parier sur l'incapacité de la Grèce à honorer ses engagements). C'est la bonne vieille histoire du délit d'initiés mais à très grande échelle. L'instrument utilisé s'appelle les CDS (Credit Default Swaps). Pour simplifier encore, c'est une sorte d'assurance basée sur la qualité de l'emprunteur, l'Etat Grecque. Goldman Sachs a acheté d'énormes paquets de CDS, alors que le marché ne connaissait pas grand chose sur l'état de la dette grecque, puis elle a commencé a distiller les informations qu'elle était seule à connaître. Ceci a fait grimper la valeur de ces CDS. Vous pouvez alors imaginer les montants colossaux empochés par la banque.

Écrit par : christobal | 16/11/2011

Petit lien instructif (en espérant qu'il reflète bien la réalité
http://www.wikistrike.com/article-la-syrie-deploie-son-armee-le-long-de-la-frontiere-turque-89068644.html
Amitiés

Écrit par : fred | 19/11/2011

Les commentaires sont fermés.