21/09/2011

Les délinquants de la République (3 et fin) : sexe, argent et pouvoir

Les délinquants de la République peuvent dormir tranquilles. Il ne leur arrivera rien.

Pour le comprendre, regardez ce qui suit.

Le premier débat télévisé des primaires socialistes eut lieu jeudi soir de la semaine dernière. Quelle que soit sa médiocrité ou l'intérêt qu'on peut y porter, il rassembla quelque 5 millions de téléspectateurs.

Dimanche soir sur TF1, l'interview de DSK, un peu plus de 23 minutes, tout de même, intéressa...13 millions de Français.

Voici le résumé de l'état dans lequel se trouve notre (leur ?) société.

Ainsi, les tribulations sexuelles de l'ancien président du FMI intéressent-elles les hexagonaux trois fois plus que l'avenir de leur pays.

Selon la dépêche.fr http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/20/1171601-dsk-l-... cela représente 47% de parts de marché. Presque la moitié des Français ont suivi les ébats de DSK.

A la fin du premier siècle de notre ère (j'espère que je n'offusque personne en considérant que la naissance du Christ constitue le début de notre ère) Juvénal http://fr.wikipedia.org/wiki/Juv%C3%A9nal disait déjà : panem et circenses (du pain et des jeux).

Les Arabes, quant à eux, ont un proverbe qu'on peut traduire par : « comme vous êtes vous serez gouvernés ».

Dès lors, quand on est comme cela, il ne faut pas nous étonner d'être gouvernés par ceux-là.

C'est dans l'ordre des choses.

 

Les commentaires sont fermés.