15/09/2011

Tensions turco-israëliennes : une mascarade ?

Mai 2010, les navires de guerre israéliens abordent un bâtiment turc faisant partie d'une flottille de militants pro-palestiniens, dont neuf périrent dans cette attaque.

Depuis, les relations entre la Turquie et Israël semblent tendues : la première exigeant des excuses alors que le seconde les refuse.

Tout semble ensuite avoir été oublié jusqu'au 31 août, jour de la publication du rapport commandé par l'ONU concernant cette affaire. Le lendemain, alors que rien n'avait en réalité changé au fond, la Turquie décide d'expulser l'Ambassadeur d'Israël à Ankara et de suspendre tous les accords de coopération avec l'Etat Hebreu. Mais quelle mouche les a piqués ?

Aucune, sauf, peut-être, les turbulences actuelles du Moyen-Orient, la Syrie notamment.

La Turquie, réceptacle de tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à des mouvements d'opposition, chapeautés et financés par les USA et leurs alliés (cela n'est même plus à démontrer et il suffit de consulter les pages du Washington Poste à ce sujet) se prépare à un rôle de plus en plus déterminant dans le plan destiné à redessiner le Moyen orient nouveau. Ce plan inclue l'attaque de la Syrie et son éventuelle partition en plusieurs petits états essentiellement sur base confessionnelle. Les autres pays « arabes » n'y trouveront certainement rien à redire, voire pire. On peut en effet difficilement aller contre le grand ami turc qui défend Gaza, défie Israël et, chose que même l'Egypte n'a pas osé faire après la mort de cinq de ses soldats par l'armée israélienne, expulser l'ambassadeur d'Israël et suspendre tous les accords de coopération. Ça passera, y compris et surtout vis-à-vis de l'opinion publique.

Science, ou plutôt politique, fiction ? Peut-être

Ou peut-être pas.

10:30 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : turquie, israël, tensions, moyen orient, média, médias

Les commentaires sont fermés.