01/09/2011

Démocratie, Chère démocratie

On apprend aujourd'hui, coup sur coup, Libération et 2ème page de la Tribune de Genève, que :

1. La France a "mis la main" sur 35% du pétrole lybien (c'est du jamais vu jusqu'à présent). Sans doute que les libérateurs regrettent les pertes des marchés irakiens dont ils étaient exclus lors de la "libération" de ce pays.

2. Ques d'autres témoins se font entendre, parlant d'exactions infligées par les manifestants, selon certains encore pacifiques, en Syrie

M. Juppé déclare ne pas être au courant, on a déjà vu plus idiot, mais qu'il n'est pas choqué "de l'apprendre". Il est normal que les libérateurs recueillent les fruits de leur peine. Il convient tout de même de rappeler que le document date du...17 avril, déjà.

Au temps de la colonisation, on occupait "ouvertement" un pays dont on s'accaparait les richesses. Aujourd'hui, on le fait à distance, mais tout aussi ouvertement, avec, cette fois, la couverture d'une légalité suprême : les Nations Unies.

Pour ce qui est de la Syrie, on revient au Conseil de Sécurité, après avoir été aux Droits de l'Homme. C'est la stratégie adoptée par les USA et leurs laquais. Des allers retours entre les deux instances jusqu'à épuiser les dernières résistances. Décidément, la défaite n'est pas acceptable. Il faut une victoire coûte que coûte.

Oh...le plus beau, vous l'apprendrez demain, savez-vous qui est l'allié des forces de l'Otan en Libye ? Celui qui, à la tête des forces "rebelles" est entré à Tripoli ? Le chef d'alQaida lui-même en Libye : Abdul Hakim Belhadj, frère du numéro deux d'Al Qaida : Abu Yahya le Libyen.

Les détails dans l'épisode de demain. Ce même épisode signera, comme promis, la fin du feuillton "VANNAY" dont nous n'avons toujours pas reçu les preuves de sa visite "clandestine" à Hama.

D'ici là, essayons de ne pas nous faire "berner" tout le temps.

15:55 Écrit par Jean-Souhel Gowrié | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : démocratie, france, libye, pétrole, syrie, média, médias, khaddafi, khadafi, révilte

Commentaires

Merci Monsieur Gowrie,
Les journalistes, dont une partie est manipulée par les politiques veulent encore nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
En réalité, ils ne comprennent pas ce qui se passe en Syrie, comme ils n’avaient pas compris ce qui s’était passé en Irak. Non par fainéantise ou bêtise mais par dogmatisme à la Française. Leurs méthodes de travail sont dangereuses et malhonnêtes. Leurs suffisances détestables.
Voila un métier qui permet à tous de tout comprendre de tout maitriser immédiatement. De tout expliquer. Impressionnant !
Au début des évènements de Syrie, j’avais imaginé que nous aurions des commentaires de certains journalistes de Suisse qui connaissent bien la région, qui connaissent les gens qui y vivent et la politique locale etc... Je pense tout particulièrement à une certain Catherine K. qui était très intéressante dans ses interventions à la TSR lors des évènements du Liban. Est-elle décédée, à la retraite, sur une voie de garage ? Mystère ???
On se moque de nous !!!
C’est comme à la Migros. Le vendeurs que vous avez en face de vous, et que vous prenez pour un spécialiste de l’électroménager et bien il vendait des carottes il y a encore une semaine. Et c’est ce type qui essaye de vous vendre ce frigidaire dont vous avez besoin.
Merci de leurs rappeler (aux journalistes)que certains ne sont pas dupes. Et ne se laissent pas faire.
Je ne sais pas si vous avez raison ou non, mais vos arguments valent les leurs.
Quant les médias ne donnent plus qu’une tendance, une pensée , une vérité, c’est que l’on est manipulé.
Encore merci Monsieur Gowrie de nous permettre de réfléchir.
Vous devriez faire du journalisme, vos débuts sont prometteurs.
B.F

Écrit par : Bernard Fogarasi | 01/09/2011

Les commentaires sont fermés.